Coup de colère de Mélenchon : une élue de son parti totalement contre

Coup de colère de Mélenchon : une élue de son parti totalement contre

Au cours de son improbable coup de sang, Jean-Luc Mélenchon s'est montré agressif à l'égard de membres de son parti. Une situaton inacceptable pour certains élus qui se posent des questions.

Emmanuel Macron traité de menteur : l’étudiant a-t-il dépassé les bornes?

Jean-Luc Mélenchon craque, et cela, ne plaît pas à tous les membres de son parti politique, la France Insoumise. En effet, mardi dernier, alors que son domicile et les locaux de son parti ont été fouillés par les forces de l’ordre, ce dernier s’est indigné, entrant même dans une colère noire. Problème ? Il a également été violent avec les siens.

Mélenchon, agressif avec les siens

Ainsi, la députée Muriel Ressiguier a bien tenté de s’interposer et de calmer les esprits alors que Mélenchon et les siens tentaient de forcer le barrage de police les empêchant d’entrer dans les locaux. Face à la ténacité des élus et surtout, la colère noire de leur chef, Ressiguier tente d’intervenir, assurant qu’il s’agissait ici de « méthodes de voyou ».

Problème ? Lorsque Mélenchon est en colère, mieux vaut ne pas être dans le coin. En effet, celle-ci a été reprise en plein vol par son patron qui lui lance alors qu’il ne lui a pas demandé son avis. Enfin, ce dernier l’invite à ne pas lui couper la parole. Une réponse franche et directe qui n’a pas plu à tout le monde.

Certains cadres de la FI, inquiets

En effet, certains membres des Insoumis, qui demandent déjà plus de liberté et de démocratie au sein du mouvement, ont exprimé leur mécontentement et leur surprise à la vue des récentes images. C’est notamment le cas de Clémentine Langlois qui a regretté qu’un personnage aussi important que Mélenchon, qui vise le poste de président de la République ait pu réagir de la sorte. 

Violent, insultant, ce dernier a donné une image délétère de sa personne et de son parti. Selon elle, il y aura d’ailleurs un avant et un après cette affaire, une très grande majorité des 500,000 adhérents revendiqués ne cautionnant pas ces dérives.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Personnellement, après la decouverte du vrai visage de Melanchon je quitterai son partis

  • Avatar commentaire

    Melanchon s’est déjà révélé un “faux-cul” en sirant les chaussures du Predident Macron alors qu’il l’avait traité de plus grand xenophobe on croyait voir Louis de Funes.
    Maintenant il se révèle être un anti institutions en bousculant le procureur de la république ce n’est pas rien et proferant des insultes à tout vent. Il ne respecte rien ni personne comme les dictateurs.