Voilà maintenant quelques années, que l’organisation terroriste de l’Etat Islamique, sème la terreur dans plusieurs  régions du monde. Ce qui fait la spécificité de l’EI, c’est le nombre de combattants internationaux qui combattent au sein de la nébuleuse terroriste.
Rares sont les mouvements terroristes qui ont connu une telle diversité de nationalité dans ses rangs. Les membres de l’EI viennent de tous les continents et de grandes puissances comme, la France, les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada etc.

D’ailleurs, le Rapporteur spécial de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Agnès Callamard, a récemment appelé le Canada à rapatrier et à juger ses ressortissants partis combattre avec le groupe Etat Islamique. Madame Callamard estime que par respect aux victimes et à l’histoire, le Canada doit s’acquitter de ce devoir.

Les Forces démocratiques de Syrie, les Kurdes qui contrôlent le nord de la Syrie, doivent gérer un complexe de détention où sont emprisonnés 900 étrangers ayant combattu pour l’EI, ainsi que 500 épouses et 1000 enfants. Lors d’un entretien à un média, un haut responsable Kurde a demandé aux pays étrangers de rapatrier leurs ressortissants. Dans la prison située au Nord, on dénombre quelque 13 Canadiens dont trois combattants, trois épouses (dont deux n’étaient pas mariées à des Canadiens) et sept enfants.

Lors d’un entretien téléphonique au site LeDevoir, la responsable onusienne a déclaré: “de manière générale, les États d’origine doivent prendre leurs responsabilités par rapport aux personnes détenues au centre de détention kurde en Syrie ou détenues par le gouvernement d’Irak.”

2 Commentaires

  1. Non mais et puis quoi encore!…. Ils sont allés en Syrie par leur propre gré.
    Faut-il aller aller les chercher par la main? S’ils sont incapables de retrouver le chemin de retour au Canada eh bien qu’ils restent en Syrie.
    Desormais ils potentiellement dangereux pour notre société.

    Bonne soirée

  2. Qu’ils restent tous en Syrie. Personne n’a besoin des terroristes au sein de sa société. Pourquoi les faire revenir dans le pays qu’ils ont renoncé. Ils méritent ce qu’ils ont conjuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom