Espionnage : un agent secret chinois arrêté en Belgique extradé aux USA

Espionnage : un agent secret chinois arrêté en Belgique extradé aux USA

C'est en Belgique qu'un espion chinois a été arrêté et, pour la première fois, extradé du côté des Etats-Unis. Accusé d'être en action depuis 2013 et d'avoir volé de nombreux secrets économiques, ce dernier va être jugé dans l'Ohio.

Énergie renouvelables: la Chine investit en Afrique

Yanjun Xu, alias Qu Hui ou Zhang Hui, agent du renseignement chinois, a été arrêté le 1er avril dernier du côté de la Belgique et vient tout juste d’être extradé aux États-Unis ou ce dernier sera notamment jugé pour “tentative d’espionnage économique”.

Xu, accusé de vols de projets, idées et secrets économiques

Dans les faits, ce dernier est soupçonné d’avoir tout tenté afin de dérober des plans, des projets secrets et autres technologies à des sociétés travaillant dans le secteur de l’aéronautique, dont General Electric Aviation, une entreprise américaine. Pour ce faire, il aurait en fait identifié les experts de ces grandes entreprises avant de les inviter en Chine prétextant une conférence universitaire, tout en leur payant le voyage. Une manière de leur graisser la pâte afin d’obtenir de plus amples informations.

Un contexte compliqué entre Pékin et Washington

Selon toutes vraisemblances, Xu encourt jusqu’à 15 ans de prison et sera jugé par la Cour de justice de Cincinnati, dans l’Ohio, ville où se trouve le siège de GE Aviation. Une information dont s’est réjoui John Demers, ministre adjoint de la Justice pour la sécurité nationale, qui a rappelé que cet acte n’était pas un acte isolé et qu’il tendait à prouver que la Chine pouvait et usait de tous les moyens possibles afin de se développer aux dépens du reste du monde et des États-Unis en particulier.

Une arrestation qui intervient dans un contexte plutôt tendu entre Pékin et Washington, qui se livrent une véritable guerre commerciale depuis le début de l’année. Encore récemment, Mike Pence, le vice-président américain, a récemment accusé la Chine d’agressions économiques et de vol de technologie.

Commentaires

Commentaires du site 0