Europe : un ancien proche de Trump et Marine Le Pen s’expliquent après un différend

Europe : un ancien proche de Trump et Marine Le Pen s’expliquent après un différendPhoto: Don Irvine

En Mars dernier, Steve Bannon, l'ancien conseiller de Donald Trump était l'invité vedette du congrès du Rassemblement National, parti dirigé par Marine le Pen. Les relations s'étaient un peu crispées entre lui et la présidente du RN.

France : il nourrit ses enfants au Coca-Cola, 3 mois de prison ferme

Steve Bannon entretenait de bonnes relations avec les personnalités du Rassemblement National. Lors du congrès de Mars, il avait eu l’occasion de rencontrer plusieurs cadres du parti d’extrême droite. Le mois dernier, s’exprimant dans le quotidien l’opinion, l’influent député des Pyrénées-Orientales, Louis Aliot a affirmé à propos de Banon: “Il a fait gagner Trump et si demain il peut nous aider à faire de même. Nous adhérerons très certainement à son projet”

L’ancien conseiller de Donald Trump veut notamment mettre en place un cadre de concertation qui va permettre de faire des recherches sur des sujets d’actualités.

Bannon est donc apprécié des cadres du RN. Cependant, Marine le Pen qui avait rencontré le sulfureux ministre de l’intérieur italien, Matteo Salvini à Rome avait livré des propos qui ont mis dans l’embarras Steve Banon.

Au cours d’une conférence de presse commune avec Matteo Salvini, elle avait déclaré : “Banon n’est pas issu d’un pays européen, il est américain. La force politique qui naîtra des élections en Europe c’est nous, et nous seuls, qui la structurerons. Car nous sommes attachés à notre liberté et à notre souveraineté.”

La dirigeante du RN, donnait subtilement sa réponse à l’ancien collaborateur du président américain, qui avait proposé un projet de ” fondation” au sein de l’Europe, visant des partis d’extrême droite. Steve Bannon a reçu les échos des propos de Marine le Pen, qui l’ont rendu perplexe. C’est ainsi qu’il a envoyé une correspondance à l’entourage de la dirigeante politique française afin qu’une rencontre soit organisée pour essayer d’éclaircir les choses.

Selon le député Louis Aliot, la rencontre s’est tenue hier, entre Marine le Pen et Steve Bannon. L’entretien s’est tenu dans un lieu neutre pendant une heure. Les deux personnalités ont pu clarifier certaines incompréhensions et au sortir de l’entretien, Marine le Pen a déclaré: “Il m’a confirmé sans ambiguïté que son intention n’est pas d’intervenir politiquement en Europe, mais de créer un think tank qui permette des recherches, des études et des colloques sur des sujets importants qui touchent à des préoccupations communes comme la mondialisation sauvage, la financiarisation de l’économie, les migrants.” Un des proches de Marine le Pen qui était présent à la mini réunion, a assuré que l’entretien s’était très bien passé, les divers malentendus ont été levés, notamment sur la dénomination du think tank de Banon, “the movment”

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 1 mois

    L’Europe est déjà un continent raciste. La France ou l’Europe n’a pas besoin de Steve Bannon ou l’importation du racisme américain en France ou en Europe,