Jean-Luc Mélenchon : il accuse Macron d’être derrière ses déboires

Jean-Luc Mélenchon : il accuse Macron d’être derrière ses déboiresPhoto: Philippe HUGUEN / AFP

Depuis que des perquisitions ont eu lieu à son domicile ainsi qu'au sein des locaux de la FI, Jean-Luc Mélenchon mène une véritable croisade contre le gouvernement qu'il accuse d'avoir orchestré ce coup de force.

Accolade de Macron aux Antilles : polémique après la charge de Michel Onfray

Récemment visé par une suite de perquisitions concernant son parti, Jean-Luc Mélenchon accuse. En effet, selon le député des Bouches-du-Rhône, l’Élysée serait tout simplement responsable de ces fouilles ayant eu lieu à son domicile ainsi que dans les locaux de la France Insoumise. Un « coup monté » orchestré directement depuis Paris.

Mélenchon accuse le gouvernement…

Encore sous le choc de ces interventions, le président-fondateur de la France Insoumise parle depuis le 19 octobre de manœuvres politiques déguisées sous forme d’interventions visant à le mettre à mal et à réduire l’opposition au silence. Selon lui, le président Macron aurait, via ses relais, réussi à instrumentaliser la police, la justice et les médias. Trois jours après ses premières déclarations, soit le 22 octobre dernier, Jean-Luc Mélenchon a ensuite dénoncé une véritable guerre menée à son encontre alors que la France Insoumise était officiellement visée par deux enquêtes préliminaires.

… Qui tape du poing sur la table

La première concernant une possible « surfacturation » de certains services reçus à l’occasion de la campagne présidentielle de 2017 tandis que la seconde concerne quant à elle, de présumés emplois fictifs d’assistants au sein même du parlement européen. Une série d’attaques qui semblent agacer le gouvernement. Lundi dernier, la garde des Sceaux, Nicole Belloubet a réagi aux soupçons de Jean-Luc Mélenchon avec une certaine vigueur. Selon elle, la justice française est et reste indépendante. Jamais cette dernière ne sera aux ordres du gouvernement, comparant le fait d’y penser à une insulte directement adressée à la République ainsi qu’aux institutions. De quoi calmer les esprits ? Pas forcément. 

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Madame Macron avait annoncé une vengeance à froid sur l’auteur de la rumeur lancée pendant la Campagne. En accusant si (trop ?) rapidement l’Elisée, Mélenchon ne reconnait-il pas implicitement qu’il est l’auteur de cette rumeur nauséabonde. D’ailleurs qui d’autre que lui pouvait avoir intérêt à viser Mathieu Gallet, dans un coup de billard à deux boules. En mettant Mathieu Gallet dans la rumeur il était assez facile de voir qu’elle venait d’une mouvance gauchiste ou syndicale.

  • Avatar commentaire
    Benbarqua Il y a 3 semaines

    Macron est bien trop heureux d’avoir un opposant de ce type, pourquoi voudrait-il s’en débarrasser?