Depuis que des perquisitions ont eu lieu à son domicile ainsi qu’au sein des locaux de la FI, Jean-Luc Mélenchon mène une véritable croisade contre le gouvernement qu’il accuse d’avoir orchestré ce coup de force.Récemment visé par une suite de perquisitions concernant son parti, Jean-Luc Mélenchon accuse. En effet, selon le député des Bouches-du-Rhône, l’Élysée serait tout simplement responsable de ces fouilles ayant eu lieu à son domicile ainsi que dans les locaux de la France Insoumise. Un « coup monté » orchestré directement depuis Paris.

Loading...

Mélenchon accuse le gouvernement…

Encore sous le choc de ces interventions, le président-fondateur de la France Insoumise parle depuis le 19 octobre de manœuvres politiques déguisées sous forme d’interventions visant à le mettre à mal et à réduire l’opposition au silence. Selon lui, le président Macron aurait, via ses relais, réussi à instrumentaliser la police, la justice et les médias. Trois jours après ses premières déclarations, soit le 22 octobre dernier, Jean-Luc Mélenchon a ensuite dénoncé une véritable guerre menée à son encontre alors que la France Insoumise était officiellement visée par deux enquêtes préliminaires.

… Qui tape du poing sur la table

La première concernant une possible « surfacturation » de certains services reçus à l’occasion de la campagne présidentielle de 2017 tandis que la seconde concerne quant à elle, de présumés emplois fictifs d’assistants au sein même du parlement européen. Une série d’attaques qui semblent agacer le gouvernement. Lundi dernier, la garde des Sceaux, Nicole Belloubet a réagi aux soupçons de Jean-Luc Mélenchon avec une certaine vigueur. Selon elle, la justice française est et reste indépendante. Jamais cette dernière ne sera aux ordres du gouvernement, comparant le fait d’y penser à une insulte directement adressée à la République ainsi qu’aux institutions. De quoi calmer les esprits ? Pas forcément. 

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Madame Macron avait annoncé une vengeance à froid sur l’auteur de la rumeur lancée pendant la Campagne. En accusant si (trop ?) rapidement l’Elisée, Mélenchon ne reconnait-il pas implicitement qu’il est l’auteur de cette rumeur nauséabonde. D’ailleurs qui d’autre que lui pouvait avoir intérêt à viser Mathieu Gallet, dans un coup de billard à deux boules. En mettant Mathieu Gallet dans la rumeur il était assez facile de voir qu’elle venait d’une mouvance gauchiste ou syndicale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom