C”est désormais officiel depuis quelques jours, Paul Biya a été réélu à la tête de la présidence du Cameroun pour un 7e mandat, demeurant ainsi l’un des dirigeants actuel avec le plus long règne au pouvoir.Ça sonne comme une évidence, mais il faut dire que l’élection présidentielle camerounaise a été tendue. Elle a été marquée par des manifestations de l’opposition politique et des recours qui ont été déposés auprès de la cour constitutionnelle, par des personnalités politiques comme Maurice Kamto, pour contester les résultats du scrutin présidentiel.

Loading...

D’après l’opposition, lors du déroulement de l’élection présidentielle, il y aurait eu de nombreuses irrégularités, notamment des fraudes de masse qui ont décrédibilisé les résultats de la présidentielle, qui a été remporté par le président sortant, Biya. Maurice Kamto, qui a été le principal concurrent de Paul Biya, a ainsi décidé avec sa formation politique, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ( MRC), de mener une série d’actions de protestation afin de contester la réélection de Biya.

Dans cette démarche, de nombreux militants du MRC ont été interpellés récemment par les forces de l’ordre, d’après les médias locaux. Au nombre de ces militants, plusieurs proches collaborateurs, de Maurice Kamto, tels que  l’avocate Michelle Ndoki. Un journaliste du quotidien Mutations, a aussi été arrêtés. Ce dernier fut libéré par la suite, grâce à la forte mobilisation de ses collègues journaliste. D’autres manifestants se sont vus aussi libérés, après avoir retiré les T-Shirts qu’ils portaient, sur lesquels on pouvait lire “Hold up électoral”

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom