Répression d’un mouvement chiite: l’armée nigériane risque une escalade

Répression d’un mouvement chiite: l’armée nigériane risque une escalade

Des partisans de l’IMN, le Mouvement Islamique Nigérian, alors qu’ils participaient à une marche pour protester contre l’emprisonnement d’un religieux chiite, ont vu trois des leurs tués dans un affrontement avec l’armée à Abuja, ce 29 octobre 2018.

Bénin : Le maire Zossou et sa délégation à Osun

Le Mouvement islamique au Nigéria est une organisation religieuse et politique basée dans la région nord du Nigéria. Essentiellement d’obédience Chiite, l’IMN est connu pour être un mouvement essentiellement pacifique. Elle a débuté depuis le 28 octobre, à Abuja, une marche de trois jours pour commémorer  l’Arba’een, marquant  le 40e jour écoulé depuis l’anniversaire de la mort du petit-fils du prophète Mahomet et appeler à la libération du dirigeant chiite Ibrahim el-Zakzaky, en résidence surveillée depuis 2015.

Ce Mardi, un communiqué de l’IMN fait état de  21 morts dans ses rangs depuis le samedi, jour du début de la marche jusqu’à Lundi. « Nous ne portons pas d’armes lors de nos processions, nous ne bloquons pas les routes … les agents de sécurité ont décidé de verser notre sang » a déclaré le leader du mouvement, Ibrahim Musa.

L’armée quant à elle, dit avoir riposté à armes réelles sur les manifestants, parce que ceux-ci se montraient à chaque fois agressifs avec les forces de l’ordre, « jetant des bidons de carburant, de grosses pierres, des catapultes avec des objets dangereux et d’autres objets dangereux, causant des lésions corporelles, arrêtant les mouvements d’automobilistes, brisant leur pare-brise et provoquant un trafic intense. »

Une situation déplorable et grandement critiquée par les organisations internationales. Amnesty Internationale a jugé ces ripostes de l’armée « très inquiétantes », car apprécie un analyste en sécurité à l’Institut romain d’études internationales d’Abuja, « ce sont les assassinats de personnes innocentes qui ont galvanisé le recrutement. C’est ainsi que le terrorisme fonctionne ».

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    Buhari , tu n’as pas fini avec boko haram , et tu ouvres un autre front ; qu’est-ce qui t’arrive ?