Affaire Khashoggi : Angela Merkel rentre dans la danse

Affaire Khashoggi : Angela Merkel rentre dans la danse

L'affaire Jamal Kashoggi n'a pas fini de tourmenter le royaume d'Arabie Saoudite. Après que son allié historique, les USA aient décidé de lui imposer des sanctions, l'Allemagne à son tour a annoncé des sanctions contre Riyad.

Aita/Iata : Ashakata du Bénin au Festival mondial du théâtre d’enfants

L’assassinat de Jamal Kashoggi, journaliste critique envers les autorités saoudiennes a provoqué la consternation de la communauté internationale. C’est le 2 octobre dernier, à l’intérieur du consulat saoudien à Istanbul en Turquie, que le chroniqueur du Washington Post a été tué par des agents saoudiens.

Selon les enquêtes des autorités turques, l’assassinat de Khashoggi a été planifié plusieurs jours à l’avance. Plusieurs chancelleries occidentales avaient alors demandé à Riyad de faire toute la lumière sur cette affaire. De nombreux pays, dont les États-Unis avaient annoncé des sanctions contre la monarchie saoudienne.

L’Allemagne, par la voie de son ministre des affaires étrangères, Heiko Maas a annoncé que son pays allait interdire l’accès à l’espace européen Schengen, à 18 personnalités saoudiennes soupçonnées d’avoir participé au meurtre du journaliste Jamal Kashoggi. Heiko Maas a précisé que l’Allemagne va entrer les 18 identités concernées dans le système d’informations Schengen afin de leur en interdire l’accès. Le chef de la diplomatie allemande a indiqué que l’instauration de ces sanctions s’est faite en étroite collaboration avec la France et le Royaume Uni.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Si c’est la Ruissie, Chine,Turquie, Syrie ou Iran, ils vont reagi depuis mais tout se paye ici bas.

  • Avatar commentaire

    Mamie reste chez toi je pense que tu a bien été contente que l Arabie Saoudite te donne un bon paquet de pognon et tu n’a pas cracher dessus.