Bénin : Les enseignants vacataires empêchent la tenue des devoirs au Ceg1 de Dassa-Zoumè

Bénin  : Les enseignants vacataires empêchent la tenue des devoirs au Ceg1 de Dassa-Zoumè

Les enseignants vacataires n’ont pas perçu leurs primes depuis le mois de septembre 2018.Dans leur rang, la colère gronde. Au Ceg1 de Dassa- Zoumè ils ont empêché la tenue des devoirs du premier semestre. Leurs collègues de l’Atacora menacent d’en faire autant.

Enseignement secondaire au Bénin : De nouvelles mesures pour la rentrée 2018-2019

Les enseignants vacataires du  CEG1 de Dassa-Zoumè ne sont pas  contents. Ils ont décidé de boycotter la première série des devoirs surveillés qui a démarré hier lundi 26 novembre dans l’établissement. Selon les informations rapportées par la radio Océan Fm, ces enseignants auraient fait sortir les élèves des salles de classe hier matin. Seuls ceux  du second cycle ont pu  composer dans la matinée, mais  le soir, ils sont restés à la maison à cause des menaces des protestataires. Ces enseignants  exigent le paiement sans délai de leurs primes de  vacation.

Il faut dire que dans l’Atacora,  le collectif des syndicats  des enseignants vacataires menace aussi de boycotter  les devoirs surveillés prévus  pour le  début du  mois de décembre. Selon Abdul Kabirou Bello, un représentant de syndicat d’enseignants vacataires, ses collègues vivent un calvaire  qui dépasse celui de l’année passée.

Les revendications

« Depuis le 17 septembre jusqu’à ce jour personne n’est entré en possession  de ses primes. Les devoirs seront boycottés. On ne revendique même pas l’augmentation du taux horaire… Qu’on nous paie nos primes de vacation, nos arriérés de septembre, octobre et novembre » a-t-il déclaré. Il appelle les autorités à abandonner  le processus de bancarisation des salaires si c’est cela qui pose problème.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Laurent WOROU WARI Il y a 2 semaines

    un gouvernement incapable appelé rupture

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 semaines

    Aziz, ceux qui l’ont cherché ce tslon, l’ont trouvé plus amer que la nivaquine , ” evivi atchonkui “

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 semaines

    Talon , les ivoiriens disent : ” travailler, payer ” paie nos enseignants vacataires , ou y a plus d’argent dans les caisses publiques , tu as tout *** ou quoi ?

    • Avatar commentaire

      ollah…!!

      Retiens..que des minsitres..des cadres à divers niveaux…des “compétences extérieures”…députés…

      Dis je…ils ont leur virement à temps…et c’est du lourd…(parait il)…

      Quant aux divers fonctionnaires…qui faisaient chanter yayi….eux..ils broient du noir..

      Les jeunes.?..ont s’en fou de leur avenir..et s’ils osent dire…quelques choses qui ne plaisent pas..la criet est là..au pire des nervis seront à leur trousse…

      Il parait que nous sommes en rupture….n’est ce pas….

      pendant ce temps..on prépare..un kermess. républicaine.à parakou..(du sokoura et wagashi)..à gogo…

      Enfin..on dirait qu’on ne vit pas dans le meme pays…

      On l’a bien cherché…? non..!!?