Corruption au Zimbabwe : Des proches de Mugabe dans la tourmente

Corruption au Zimbabwe : Des proches de Mugabe dans la tourmentePhoto : Reuters/Philimon Bulawayo

Deux anciens ministres du précédent gouvernement de Robert Mugabé, ex président du Zimbabwe, ont été arrêtés et convoqués devant les tribunaux pour corruption et détournement de biens publics.

Nigéria : le sénateur Joshua Dariye condamné pour corruption

Le nouvel homme fort du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa a enclenché depuis son accession au pouvoir une campagne anti-corruption, qui continue à faire des victimes surtout dans l’entourage de Mugabé. Après le beau-fils de l’ancien président, Simba Chikowore et son grand ami et homme d’affaires Wicknell Chivayo ; c’est au tour de Savior Kasukuwere et Supa Mandiwanzira, respectivement ex-ministre des Technologies de l’Information et de la Communication et ex-ministre des Collectivités locales de subir les foudres de sa justice anti-corruption.

C’est vrai que Emmerson Mnangagwa, longtemps bras droit de Mugabe sait par quel bout ferrer le lièvre. Kasukuwere ferait face à quatre chefs d’abus de pouvoir. Trois des accusations concernent des attributions de terres illégales à Shuvai Gumbochuma, la sœur de Grace Mugabe, alors qu’il était ministre du gouvernement local, de l’Indigénisation et autonomisation économique le tout pour une cagnotte de 2 millions de dollars.

Mandiwanzira, quant à lui, aurait usé de ses prérogatives pour attribuer dans le cadre d’un audit-conseil de la société nationale de communication  un contrat  à une société dans laquelle il avait des parts et ce, sans passer par le processus normal d’appel d’offre. Faisant gagner à sa structure 4 millions de dollars pour l’audit et 1 million de dollar pour l’assistance conseil. Les deux comparutions eurent lieu ce mercredi dans des chambres séparées du tribunal de première instance de Harare.

 

Commentaires

Commentaires du site 0