Donald Trump : la justice lui inflige un nouveau camouflet, il réagit

Donald Trump : la justice lui inflige un nouveau camouflet, il réagit

Interdit d’accès à la maison blanche, Jim Acosta peut dorénavant y retourner. Son accréditation a été temporairement rétablie par la présidence américaine suite à une décision de justice en faveur du journaliste de CNN.

Bénin : Les Osc hostiles à l’allongement du mandat législatif à 5 ans

C’est une autre déculottée judiciaire pour Donald Trump. Un tribunal fédéral de Washington a rendu un jugement en  faveur de Jim Acosta, le journaliste dont l’accréditation a été retirée par la maison blanche sous prétexte qu’il avait porté la main sur une stagiaire de la présidence . Pour Timothy Kelly, le juge qui a rendu cette décision, le retrait de l’agrément du journaliste est contraire au cinquième amendement de la loi fondamentale américaine qui garantit le droit à  une procédure juste et équitable. Le juge n’a pas apprécié l’autre assertion de la chaîne CNN qui présentait l’acte posé par la maison blanche comme une violation de la liberté de presse consacrée par le premier amendement de la Constitution américaine. « Je veux insister sur le fait que je n’ai pas tranché la question d’une violation du premier amendement » a déclaré M Kelly. A la Maison Blanche on s’est empressé de rétablir l’accréditation de Jim Acosta, du moins, temporairement.

Sarah Sanders, la porte-parole de la présidence américaine a indiqué que l’administration Trump prendra des mesures pour que les conférences de presse se déroulent de manière ordonnée et équitable. Du côté de CNN, on savoure sa victoire. L’avocat de la chaîne très détestée par le président Trump dit être extrêmement heureux de cette décision. « C’est un grand jour pour le premier amendement et pour le journalisme » a déclaré Théodore Boutrous. Jim Acosta, le journaliste a remercié les médias ayant soutenu CNN et le juge avant de lâcher laconiquement : « Retournons au travail ».

Des déclarations vraisemblablement fausses 

Il y a quelques jours alors que Trump donnait un discours devant un parterre de journaliste à la maison blanche,  Jim Acosta, journaliste de CNN avait fortement irrité le milliardaire par certaines de ses questions. On a assisté à une vraie passe d’armes entre le locataire de la maison blanche et le journaliste de CNN. Au cours de leur échange houleux, Trump avait lancé à l’encontre de Jim Acosta ceci: « Vous êtes très impoli et une personne horrible ! ». La maison blanche avait alors décidé de retirer l’accréditation du journaliste de CNN  au motif qu’il avait porté la main sur une stagiaire de la maison blanche qui tentait de lui arracher le micro. Pour le juge Kelly, la porte-parole de la maison blanche qui avait  ainsi justifié  le retrait de l’accréditation du journaliste, a fait des déclarations « vraisemblablement fausses et au moins partiellement appuyée sur des preuves d’une exactitude douteuse ». Pour soutenir ses propos Mme Sanders avait publié une vidéo pour montrer que Jim Acosta avait effectivement porté la maison sur la stagiaire.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire

    Cela devait lui arriver.se prendre pour “dieu” peut couter cher
    . Mais il ne comprendra pas la leçon. Quant à nous ousallons nous délecter de ses sutres

  • Avatar commentaire

    c ‘est bien, il faut le zigbi bien bon

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    Un petit juge nommé kelly qui colle une décuotée à trump , l’homme le plus puissant du monde , agadjavi , talon qu’en pensez vous ?

  • Avatar commentaire

    Dacosta n’aura plus d’occasion à s’amuser de Trump