Le ministre des enseignements maternel et primaire est vent debout contre les faux frais créés par les directeurs d’écoles. Dans un communiqué, Salimane Karimou invite les personnes victimes de ces « pratiques de corruption déguisées » à aller retirer leur sous. Salimane Karimou, le ministre des enseignements maternel et primaire reste opposé à la création de faux frais dans les écoles. Il a sorti un communiqué dans lequel il dit constater que « des directeurs d’écoles ont  instauré de leur propre gré , et parfois en complicité avec des membres de  bureaux d’associations de parents d’élèves  (Ape), des souscriptions ou cotisations allant de 2 000 à 15 000 francs Cfa par apprenant pour divers motifs ». Ces initiatives aux  “relents de pratiques de corruption déguisées sont incompatibles avec les idéaux du gouvernement et bannies des usages scolaires”, fait-il savoir. L’autorité invite les victimes de ces faux frais  à retourner vers ceux qui leur ont  soutiré de l’argent  pour se faire rembourser. Ils doivent se munir  du  reçu qu’on leur a donné précise t-il.

Le ministre  a instruit  tous les chefs de régions pédagogiques afin qu’ils veillent à la rétrocession effective des sous aux victimes. Les faux frais dénoncés par le ministre sont: les fournitures hors normes dans les  écoles maternelles, l’ouverture de cantine payante obligatoire pour les apprenants, la confection de cartes dites de sécurité et les frais exigés pour des manifestations festives entre autres.Au niveau du primaire, l’autorité déplore les frais créés pour la constitution de dossier scolaire au profit  des candidats au Certificat d’Etudes Primaires (CEP) , les frais  pour défaut d’acte de naissance ou des souscriptions initiées pour rétribuer les  enseignants recrutés etc.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci Mr Le MINISTRE. Pour un contrôle allez tout simplement à l’école maternelle publique de KPONDEHOU juste à côté du commissariat. C’est triste. Les parents sont purement escroqués. 25.000 F CFA par écolier inscrit, et sans reçu bien sûr. 3.000 F CFA à la Noël. Il faut punir. Ce qui est surprenants c’est les populations restent muettes. Rares sont les parents qui se plaignent. Quel ce pays bizarre?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom