Gilets jaunes en France : Marine Le Pen défend les journalistes

Gilets jaunes en France : Marine Le Pen défend les journalistes© AFP 2018 Charly Triballeau

Le bras de fer se poursuit entre les protestataires en ‘’gilets jaunes’’ et le gouvernement Macron. Et l’opposition qui a le beau rôle ne manque pas , notamment le RN qui avec Marine le pen se pose en médiateur social.

France : elle apprend que son amant se marie et le poignarde

Marine Le Pen comprend les journalistes  car les « journalistes qui sont sur le terrain(…) ne sont pas payés plus que les gens qui manifestent », la candidate du RN comprend également « la colère d’un certain nombre de gens », manifestants en ‘’gilets jaunes’’, qui pris pour des vulgaires, des ignares, des « beaufs », réagissent lorsqu’ils ont « le sentiment que leur parole est systématiquement diminuée, caricaturée, ridiculisée ». Mais recommande t-elle ; «Il ne faut pas s’en prendre aux journalistes ».

Le beau rôle pour le RN

La représentante du RN aux présidentielles, comme  bien de figures de proues de l’opposition en France, était dans ses pantoufles alors qu’elle était interrogée par une chaîne de télévision française. C’est vrai que depuis le début de la fronde sociale initiée par le mouvement des gilets jaunes, on peut imaginer l’opposition assise dans des ¨musicals chairs¨ à regarder de leurs positions de choix, le gouvernement d’Emmanuel Macron s’empêtrer politiquement, à vouloir sortir de l’impasse ‘’gilets jaunes’’.

Marine Le Pen peut donc se poser en médiateur et de ce fait,  a appelé les manifestants à plus de mesures dans l’expression de leurs revendications surtout vis-à-vis des représentants de la presse, qui ces jours derniers, avaient été victimes selon la presse nationale de « violences aggravées » , de « menaces de mort » ou de « tentative d’agression en réunion ».

L’appel de Le Pen

Et Marine de conseiller «Si les gens ne sont pas d’accord avec la manière dont l’information est traitée, il faut qu’ils coupent la station de radio ou (…) la station de télé. Cela fera beaucoup plus réfléchir les dirigeants des chaînes de télés et de radios, que d’aller s’en prendre à des journalistes qui sont sur le terrain »

Commentaires

Commentaires du site 0