Les jeunes de 8 formations politiques étaient en face des hommes des médias ce vendredi 7 décembre 2018. L’objectif de cette rencontre est d’exhorter ces différents partis à poursuivre les tractations en vue de gagner les élections législatives de 2019 ensemble.La bourse du travail de Cotonou a servi de cadre dans la matinée de ce vendredi à une déclaration du bureau exécutif national du Pôle unifié des jeunes de l’opposition (Pujo). Ils ont dans un premier temps déploré la situation actuelle du pays avec l’adoption des lois qu’ils qualifient de « scélérates et liberticides ».

Loading...

Unité de l’opposition

Ces jeunes issus des différentes formations politiques ne partageant pas les mêmes idéologies que le régime de la rupture comme les FCBE, l’USL, PCB, PLP, RB, du PSD, du MADEP, du PR ont également lancé un appel à l’union en vue de gagner les prochaines joutes électorales. Pour leur porte-parole, c’est déjà un grand pas que de se déclarer officiellement de l’opposition. Mais l’autre défi est d’arriver « à travailler pour l’unité de l’opposition ». Aussi le Bureau Exécutif National invite-t-il « à poursuivre sereinement les consultations en cours, en vue de donner une suite favorable à la volonté du peuple béninois, celle de les voir ensemble pour sauver la patrie en danger ».

Par ailleurs, le Pujo exhorte tous ses militants et tous les jeunes en lutte, dans les soixante-dix-sept (77) communes et municipalités du Bénin, à œuvrer pour l’unité de l’opposition, la sauvegarde des acquis de la conférence nationale, le retrait des lois scélérates et liberticides et la victoire écrasante au scrutin législatif.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom