Au Bénin, un promoteur d’Ong a été placé sous mandat de dépôt début décembre. Il est accusé d’association de malfaiteurs et d’extorsion de fonds.Un responsable d’Ong a été mis sous mandat de dépôt au début du mois de décembre 2018 et trois de ses collaborateurs sont mis quant à eux sous contrôle judiciaire. Ils sont inculpés dans une affaire d’association de malfaiteurs et d’extorsion de fonds. En effet, l’Ong en question fait légalement du placement de main-d’œuvre au Koweït et signe régulièrement des contrats aux travailleurs.

Loading...

Selon les informations rapportées par Frissons Radio, c’est une affaire de commissions qui a cependant conduit le promoteur en détention. L’affaire a été mise à nue par six nouveaux travailleurs béninois en partance pour la Koweït qui ont porté plainte contre lui parce qu’il exigeait d’eux des commissions obligatoires au profit de son Ong.

Chaque travailleur devait lui verser la totalité du premier salaire et une somme de 25 000 fcfa par mois. L’affaire est pendante devant la justice.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

Répondre à bito Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom