Luigi Di Maio (photo de Alessandro Di Meo/EPA)

Depuis quelques jours, l’Italie a décidé d’attaquer la France sur le fait qu’elle continue « d’appauvrir » le continent africain, la faute notamment au Franc CFA. Si du côté de Paris, on a décidé de ne pas réagir à cette salve de critiques, certaines personnalités, comme Fanny Pigeaud, estiment que le débat mérite d’être ouvert.

L’Italie ouvre le débat sur le Franc CFA

Interrogée au sujet des déclarations de Luigi di Maio, l’auteure de « L’arme invisible de la Françafrique », explique que certains points méritent d’être étudiés de plus près, ces accusations n’étant, en elles-mêmes, pas totalement fausses. La raison principale à cela étant que le Franc CFA, indexé à l’Euro, est largement surévalué. Une monnaie forte utilisée par des pays à l’économie plus faible confère certes un avantage à l’importation, mais l’handicape au niveau de l’export. Un constat que ne partagent toutefois pas les défenseurs du CFA qui eux, assurent que la France leur garantit une certaine stabilité.

Un point central en ce qui concerne les investissements venus de l’étranger. En effet, l’idée que le franc CFA soit axé sur la politique de la Banque centrale européenne, puisque centré sur l’Euro, est un atout majeur pour l’attrait économique. La BCE oblige par exemple ses états à réguler leur inflation à 3% ou moins, mais instaure également une certaine rigueur au niveau du suivi budgétaire. Une stabilité qui, selon Fanny Pigeaud, a un coût. Aujourd’hui, les Banques centrales africaines prêtent peu et moins.

Macron, ouvert au dialogue

Aujourd’hui cependant, le pouvoir français semble avoir compris qu’il fallait au moins, engager le dialogue et faire preuve d’ouverture. Emmanuel Macron par exemple a assuré qu’il était prêt au dialogue concernant cette monnaie, mais que c’était bien à eux de décider si, oui ou non, ils souhaitaient rester dans la zone CFA. Si la plupart des sondés semblent être en faveur de cette monnaie, certaines voix s’élèvent de l’autre côté, comme celle de l’économiste Mamadou  Koulibaly en Côte d’Ivoire, ou d’Ousmane Sonko, au Sénégal.

Voir les commentaires

18 Commentaires

  1. Que soit changé le nom de cette monnaie, qui est celui de l’ethnie qui a donné son nom à la France.
    Qu’elle devienne au moins directement convertible avec le $ US et le CFA d’Afrique centrale.
    Sinon, je crains que s’arc-bouter sur cette monnaie en l’état, ne finisse par faire reculer les intérêts et l’influence de ceux qu’elle prétend servir.

    • Car comme le dit le sultan : “l’afrique…cherche de nouveaux maitres :..chine,russie,turquie..et autres barbus”. Donner des raisons de se jeter dans leurs bras, sera fatal à long terme.

  2. pour le reste du temps qui me reste sur cette terre…je m’engage à toujours dire la vérité..sans forcément chercher à plaire à personne..

    le temps passe,et les générations se succèdent…c’est à dire l’africain de 1960..n’est pas celui de 2019…

    Pour ceux qui n’ont jamais..mis pied en france…ou ceux qui sont passé comme un éclair..et enfin..ceux qui y vivent..ont étudié avec les français…se sont confondus à eux…l’idée qu’on se fait de la france sont différentes..
    Je confirme..que la france est une puissance économique,financière,industrielle,et diplomatique..

    à l’opposée… l’afrique se cherche…pas dans la bonne manière…
    En effet au lieu de s’assumer..elle cherche de nouveaux maitres..chine,russie,turquie..et autres barbus..saoudiens..

    Et pourtant..les maitres…ont toujours un point commun…le profit..et nous soumettre…

    Le fcfa…la france afrique…sont des outils…que la france utilise…les autres maitres utiliseront autres choses du meme genre..

    Donc attention….!!!!

  3. Qui ne connait pas cette Fanny. On connait bien ce pourquoi elle est si chaude dans affaire de Gbagbo
    Quand tu vois les Albert Bourgi, le frère de l’autre , l’homme aux djembés “bongoistes”ou l’ancien M Afrique Labertit , les Fanny Pigeaud etc, c’est pas clair, c’est toujours la FrancAfrique…

  4. Commenter : N’importe Quoi?Qu’ils Nous Fiche La Paix.Voilà Les Incensés Comme ALLOMANN Qui Ne Raisonnent Jamais.Ignorance Total A Exprit Borné….

    • Je vais toujours défendre..mon ami..le khalif général des baye fall rupturiens allomann….sur cette histoire de la monnaie

      Dans ce forum…il a confondu…tous les tondus et pellés…soi disant panafricains et personne n’a pu riposter..avec des arguments techniques…

      en lieu et place des insultes…on veut des arguments techniques.

  5. Simple comme bonjour…Que chacun gère sa monnaie…c’est une responsabilité et preuve de maturité surtout…Des régions en France ont des monnaies locales, et dire que 14 pays africains en sont incapables ou refusent de la gérer c’est faire preuve d’irresponsabilité… Avoir cette monnaie dans nos régions nous engagera à la STABILITE…Oui Oui Oui…et c’est ce que l’on ne dit PAS….OBLIGATOIRE…et cette CONTRAINTE va améliorer plusieurs secteurs de la vie sociale…comme la Corruption, Insécurité… Et autres…

  6. Ces chefs d’État ont peur.Au lieux. de préserver l’intérêt de leur peuple travaillent pour la France. Rien que pour sauver le fauteuil présidentiel.Ces vauriens

  7. Pour moi la question du franc CFA est simple. Si la France sait réellement qu’elle n’a pas d’énorme intérêt sur cette monnaie qu’elle décide de rompre et attendre la réaction des chefs d’États africain.

  8. Pourquoi une monnaie africaine gérée par la France ?
    En vertu de quoi cette monnaie doit être gérée par la France ?
    Elle y gagne quoi ? C’est un service fraternel ?Amicale ?
    Diantre qu’il reçoive un salaire de cette gestion qui doit être africaine maintenant… C’est une question à la fois Légitime et Responsable…nous ne sommes pas les bébés de la France.

  9. LA France a toujours un argument qui me gène chaque fois qu’on aborde la question ” C’est aux africains de decider”. Or IL savent pertinemment que ceux qui doivent decider dont Ils parlent sont nos chefs dEtat qui ne decideront jamais à cause de la pression obscure de la même France sur nos dirigeants.
    Que la France lache la monnaie, un point c’est tout. Le reste on va le Gerer.
    S’ils veulent que Les africains decident, que la France donne un ultimatum aux chefs dEtat africains pour l’organisation d’un referendum sur la question dans chaque pays

  10. Le franc CFA ressemble à un clou que la France a implanté dans les terres de ses ex-colonies.
    Et ce clou, que ces pays n’arrivent pas à détacher, continue de faire saigner leurs économies, et affamer leurs peuples par l’entremise de présidents ‘’mercenaires’’ .
    D’ailleurs, il n’ ya pas que la monnaie , il y’a aussi la langue qui constitue un outil dangereux ‘’des décombres de la colonisation ‘et non ‘’un outil merveilleux’’ comme un certain Senghor aime à le dire.
    Il est évident que le pays néo-colonisateur , ne voudra et n’en pourra jamais s’en détacher
    car toute la richesse vient de là.
    Pour preuve, dès que la France sent le risque de perdre une de ses anciennes colonies, elle invente le danger terroriste et vient s’implanter dans le pays avec son armée.

  11. Si après plus de 50 ans d’utilisation du CFA, nos pays sont toujours pauvres, une industrie inexistante, malgré les énormes potentialités, nous devons avoir le courage de reconnaître que quelque chose tourne mal avec cette monnaie.

    Ce qui est grave, cette coopération monétaire est unique dans le monde.
    Quel pays connaît le développement sans une industrie???? Et cette monnaie ne permettra jamais une industrie digne du nom dans la zone CFA.
    Alors, que la France laisse les pays africains se débrouiller. Est ce obligatoire de nous aider sur le plan monétaire plus de 50 ans après les indépendances???

    De brillants africains comme l’ivoirien TIDJANE Thiam dirigeant du Crédit suisse, et beaucoup d’autres banquiers, professeurs d’université seront prêts à apporter leur savoir faire pour une monnaie véritablement africaine et compte d’opération logé à la baque de France.

    Le CFA est une insulte pour les africains, il faut que ça s’arrête!!!

    • Sonagnon, ton champion L GBAGBO a mis sous l’éteignoir Mamadou Koulibaly, dès qu’il a parlé de la cration d’une monnaie qui remplacera la CFA. Donc arrete de nous fatigué

  12. Cette liste s’entend par ordre d’importance. Cela va s’en dire sauf à faire preuve de cécité comme Napoleon1 en a l’habitude. Alors la question qui se pose est limpide : le Nigéria, lEthiopie, le Maroc et la Guinée Conakry font-ils partie de la Zone Franc? La contribution des pays zone CFA est réelle je le nie pas, mais elle est relativement modeste comparée aux autres. Par conséquent, cette démonstration que les fascistes italiens et allemands vous apportent est fausse et sans fondement analytique.. Si c’est sur ces élucubrations que vous voulez asseoir vos contrevérités alors vous êtes disqualifiés

  13. C’est quand même incroyable cette ignorance et cette cécité des politiques et des journalistes sur ces affirmations dénuées de fondement des fascistes italiens et allemands sur le franc CFA. La moindre des demarches pour étayer ou infirmer cette désinformation est de chercher à connaître les pays de provenance des migrants africains…Selon toutes les sources ( ONG et autres), voici la liste de ces pays d’origine en 2018:
    Éthiopie
    Nigéria
    Guinée Conakry
    Maroc
    Côté d’Ivoire
    Gambie
    Mali
    Algérie
    Soudan
    Sénégal
    RDC
    Cameroun…..
    Alors d’où sortent ces inepties indignes …

    • Alors dans cette liste redigée par Allomann lui-même ne figurent pas des pays de la zone-franc d’Afrique (Mali. Senegal. Côte-d’Ivoire, Cameroun et même le Bénin ou le Tchad) d’oû partent des jeunes d’Afriques en quête d’un avenir meilleur pour aller mourir dans la mediterrannée ou refoulés par la France.
      Continuez à mentir à vous mêmes et propager vos idées erronnées qui veulent apprendre au monde ques ans la Colonisation francaise les africains ne seraient jamais eux-mêmes et le devenir de l’Afrique aurait commencé avec l’apparition de l’homme blanc en afrique. Si ce n’est pas là la grande cécité portée par Allomann.

Répondre à La Triste Realité Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom