Le dimanche 30 décembre, les congolais ont enfin eu la possibilité de se rendre dans les différents bureaux de vote pour élire leur nouveau président de la République. Alors que le décompte des voix se poursuit Kinshasa à décider il y a quelques jours de couper le signal de RFI.

RFI ( Radio France Internationale) est l’un des médias les plus écoutés en République Démocratique du Congo. Il faut noter que la radio publique française offre une grande couverture médiatique au scrutin présidentielle en RDC. La décision prise par Kinshasa de bloquer le signal de RFI n’est donc pas anodine. 

Loading...

Pour se défendre, les autorités congolaises ont indiqué qu’ils ne peuvent pas ” laisser des médias annoncer, ou faire annoncer par d’autres sources que la commission électorale nationale indépendante, les résultats de la présidentielle.”

Respect de la liberté de la presse

La France qui n’avait pas réagi dans la foulée à la coupure de RFI en RDC, à tenu à préciser qu’elle porte une attention particulière à la liberté de la presse et à la liberté d’expression. Dans un communiqué, le ministère des affaires étrangères a rappelé que “Le respect de ces libertés, qui constitue un fondement de toute société démocratique, est un élément clé pour garantir la transparence et la crédibilité du processus électoral en cours en République démocratique du Congo.”  Il faut dire que les faits ne plaident pas en faveur des autorités congolaises car la coupure d’internet et le blocage du signal de certains médias empêchent les Congolais de se tenir informer en temps et en heure de l’évolution  du processus de décompte des voix

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Napo1 , du calme, vous mettez le feu dans vos foutus de pays ,puis ensuite vous venez demander de l’aide á la france , á l’occident , donc calmos hein

  2. Les francais n’ont qu’à s’occuper de leurs patates. Ce n’est pas la France qui doit definir comment la liberté de presse devait être organisée en Afrique en l’occurence au Congo. Nous ne sommes pas en Afrique Sous-tutelle francaise.

Répondre à OLLA OUMAR Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom