Les autorités Ghanéennes ont mis fin aux activités de l’entreprise chinoise Shaanxi Mining Company Limited. Cette décision est intervenue après un accident qui occasionné une dizaine de morts dans une mine de l’entreprise chinoise. Terminus ! L’entreprise chinoise Shaanxi Mining Company Limited n’est plus autorisée à continuer ses activités d’exploitations minières au Ghana. C’est du moins la décision des autorités étatiques du pays.

La raison fondamentale qui sous-tend cette décision est l’accident survenu dans une mine d’or sous la responsabilité de cette structure chinoise. Au total, 16 personnes auraient perdu la vie lors de cet accident qui s’est produit au nord du Ghana dans la région Est de Upper aux environ de Talensi. Les différentes informations collectées çà et là permettent d’avoir une première compréhension avant les révélations définitives de l’enquête diligentée par les autorités.

Selon certains témoins, les victimes auraient absorbé un gaz toxique après une explosion dans un tunnel de la mine. A en croire certains observateurs, un accident pareil se serait déjà produit en 2016 dans une mine de Shaanxi. 3 morts ont été enregistrées et plusieurs mineurs auraient gardé des séquelles de l’accident.

Shaanxi clame son innocence…

Les responsables de l’entreprise chinoise Shaanxi Mining Company Limited ne se reconnaissent aucunement dans cette affaire. A travers une rencontre que le porte-parole de l’entreprise a eu avec les hommes des médias ghanéens, il a tenu à faire des clarifications. Les personnes qui ont trouvées la mort lors de l’explosion ne seraient rien d’autres selon Maxwell Wooma que des « mineurs illégaux ». Il a notamment précisé qu’aucun responsable ne serait impliqué dans cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom