En début de semaine, le Gabon s’est réveillé avec un coup de force mais qui finalement a échoué. Depuis, le Président gabonais n’a pas encore pris la parole pour se prononcer.

Très tôt le lundi 07 Janvier 2019, le Gabon d’Ali Bongo a connu un coup d’état qui a très vite été étouffé. Un groupe de militaires a pris d’assaut la Radio Télévision gabonaise (RTG). Si on ne sait pas pour le moment si ce groupe de mutins a bénéficié de soutiens pour accomplir son action, ces hommes en uniforme revendique leur appartenance au MPJFDS, Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon.

Leur action intervention juste une semaine après le discours du Président gabonais Ali Bongo qui a fait très peu d’apparition en public depuis son malaise à Riyad. Pour l’heure le numéro 1 gabonais, ne s’est pas encore exprimé sur cette action des mutins, qui ont appelé les forces de sécurité à se révolter. Pourtant dans un média local, le porte-parole de la Présidence gabonaise, Ike Ngouoni, affirmait que le président Bongo travaillait avec ses collaborateurs tous les jours sur les dossiers importants du pays avant d’ajouter “Ali Bongo va bien et travaille tous les jours à tel point qu’il oublie de rassurer la population gabonaise qui est censée l’avoir élue“.

Les quelques rares apparitions d’Ali Bongo

En convalescence depuis plusieurs mois, c’est la première fois qu’il s’adressait au peuple gabonais à travers une allocution télévisée. Quelques semaines plus tôt, les photos de la visite du roi Mohamed VI à Ali Bongo dans son hôpital avaient été diffusées. Ces différentes apparitions du Président gabonais ont été beaucoup commentées sur les réseaux sociaux.

L’appel des mutins

En prenant le contrôle de la RTG pendant leur action, les mutins ont passé un message. Ils ont en effet invité « la jeunesse gabonaise » et « toutes les forces de sécurité » à s’associer à leur mouvement, le Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon, et d’investir les bâtiments publics, les aéroports, les radios et télévisions. L’appel a été lancé par le lieutenant Kelly Ondo Obiang, identifié comme le meneur de cette action. Rappelons que leur action a été très vite écourtée, deux mutins ont perdus la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire