Nous vous le disions il y a quelques heures. Le discours du nouvel an très attendu d’Ali Bongo (qui est actuellement en convalescence au Maroc) a eu lieu.

Ali Bongo n’avait pas le choix. Les contestations au sein de l’opposition étaient de plus en plus remarquées. Pour essayer donc de calmer ses opposants et de rassurer ses concitoyens, le président gabonais a tenu à faire, face caméra, le traditionnel discours de fin d’année. De l’aveu même d’un de ses ministres proches, le président gabonais est « marqué par les stigmates de la maladie »

Ali Bongo se rétablit. A en croire la vidéo diffusée par les services de la présidence. Une vidéo vraisemblablement tournée au Maroc où il bénéficie des soins et suit des séances de rééducation après l’AVC dont il a été victime lors d’une visite en Arabie Saoudite. Toutefois, si le président s’est exprimé, on a pu constater qu’il avait été frappé de plein fouet par la maladie. Sa parole reste légèrement hésitante, et son bras droit semble toujours figé.

Un de ses proches appelle l’opposition à « passer à autre chose ? »

Cette vidéo est diversément appréciée sur la toile. Si ses proches appelle les opposants au calme, ses détracteurs critiquent encore plus son état : « Maintenant que chacun a pu voir le Président Ali Bongo vivant, marqué certes par les stigmates de la maladie, mais bien vivant, peut-on enfin passer à autre chose ? Juste une interrogation, pas la peine de prouver ses talents dans l’injure pour répondre à cette question. » a déclaré le ministre Alain Claude Bilie By Nze sur twitter. Cet appel sera-t-il entendu.

Vidéo du discours du président gabonais Ali Bongo

12 Commentaires

  1. Je suis particulièrement touchée par ce discours qui est un vrai appel à l’union et à l’amour entre les filles et les fils de ce beau pays. Excellence Mr le Président Ali Bongo Ondimba, vous avez prouvé encore une fois votre engagement indéniable à porter haut le flambeau de votre cher pays le “Gabon” dans le concert des grandes Nations prospères. Bravo et revenez-nous vite. Dieu vous bénisse !

  2. Ah que le seigneur nous accorde sa Grâce, la preuve que tout est vanité et la course au pouvoir voilà malgré son abondance, la vidéo démontre bien qu’il n’a plus la capacité physique et mentale pour mener à bien les affaires courantes et je ne l’envie pas moi c’est triste.

  3. Aucun pouvoir n’est éternel. S’il sort indemne de cette atrocité physique, alors je lui demande de quitter les choses avant que autre malheur ne vienne frapper à sa porte car nous sommes en Afrique-

  4. En tant qu’africain noir panafricaniste de surcroît nous nous devons d’exprimer notre compassion à ce malheur voire ce drame que vit notre pays frère le Gabon en ces heures.
    Voilà un chef d’Etat africain foudroyé par une maladie inattendue qui le maintient hors de son pays en convalescence. Ce qui ouvre la voie à toutes les supputations et agitations.
    Personnellement je suis ahuri du fait que le Président du Nigeria, et maintenant le Président du Gabon, tous deux, membre du prestigieux club des producteurs du petrol (les plus riches de la planète) n’ont pas su construire un seul hôpital de référence dans leur pays. Ce qui leur doit de quitter leur pays pour aller chercher des soins voire des rééducations de convalescence ailleurs.
    L#on est en droit de se demander alors, que fait les noirs d’Afrique avec la richesse que Dieu leur a dotée. Construire au moins un hôpital de référence dans un Etat, ce doit être la priorité des priorités dans un pays. La santé étant ce vaut avant tout.
    Nous souhaitons un vif retablissement au Président Ali Bongo Odimba et que le Gabon retrouve la paix. Ce qui se passe au Togo comme au Gabon, où la transition démocratique du pouvoir se fait de père en fils est un affront et une insulte pour toute l’Afrique noire. Que cela ait une fin et que ces deux peuples frères puissent connaître l’alternance démocratique véridique du pouvoir est le voeu sincère que nous formulons au début de cette nouvelle année 2019 qui vient de naître,
    pour que vive le panafricanisme
    Pour que vive la solidarité et la compréhension mutelle parmi les peuples d’Afrique,
    Vive l’Afrique noire.

  5. Que la france foute la paix..à nos frères gabonais…qui ont trop souffert de la france afrique..

    60 ans..de soumission,de pillage..de ce pays celà suffit..

    Un peuple..d’à peine 1 brique..d’ames…bourré de toutes les richesses…et vivant dans la pauvreté…est un scandale…en soi…

    • C’est vrai…que nos fères..gabonais..sont des pygmées..majoritairement..primitifs…

      Est ce une raison…de les maintenir..dans cet état…?

      • Aziz: “ C’est vrai…que nos fères..gabonais..sont des pygmées..majoritairement..primitifs…“
        Je n’en suis pas si sûr comme vous Aziz. Je suis fort persuadé que parmi nos frères gabonais, il y en a qui ont des tailles allant de 1m80 voire même 2m comme parmi les béninois il y en a qui mesure pas plus que 1m50. Vous me diriez certes que la dénommination „pygmées“ n’a rien de grave. Soit. Mais c’est la connotation péjorative que l’on ressent dans ce que vous écrivez qui sort de l’entendement voire du politiquement correct.
        Apprenez qu’en Italie dans la région du Naples, il y a des hommes et des femmes qui sont régulièrement de petite taille dénommés napolitains en général), mais il ne viendrait jamais l’idée à un francais de dire „C’est vrai… que nos frères .. italiens sont des napolitains.. majoritairement…. primitifs“. Gardons-nous de faire des déclarations que nous n’aimerions que l’on fasse à notre égard.
        Peut-on avancer Aziz aussi péremptoirement „C’est vrai … que nos frères … peuhls du septentrion… sont des bossus.. majoritairement.. primitifs…“?

Répondre à Tonagnon Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom