Le climat social et politique est actuellement délétère au Zimbabwe. Ces derniers jours, il y a eu des manifestations qui ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre. Cette situation fait dire à l’opposition que le pouvoir du président Emmerson Mnangagwa est plus dictatorial que celui de l’ancien président Robert Mugabe.

Loading...

Nelson Chamisa, leader du Mouvement pour le Changement Démocratique (MDC) et principale figure de l’opposition s’est insurgé contre les dérives du pouvoir actuel. Selon lui, le régime Mnangagwa cherche à liquéfier l’opposition politique.

Chamisa a pris le cas des manifestations qui ont secoué le Zimbabwe suite à l’augmentation du prix du carburant. Il a dénoncé la violence avec laquelle les forces de l’ordre ont procédé à des interpellations. le leader du MDC a indiqué que c’est la société zimbabwéenne toute entière qui s’est levée pour faire barrage à l’augmentation du prix à la pompe.

Sale temps pour l’opposition

Nelson Chamisa regrette que le pouvoir utilise ces manifestations pour cibler de nombreuses figures de l’opposition. Il y a quelques jours, plus de 800 personnes ont été arrêtées suite à de violentes heurts avec les forces de l’ordre. Parmi les personnalités arrêtées, on retrouve des membres de la société civile et de l’opposition. Il est à noter que les forces de sécurité sont accusées de nombreux faits graves. Nelson Chamisa a regretté que ces différentes dérives du pouvoir actuel soient passées sous silence par la communauté internationale. ” Etre dans l’opposition aujourd’hui est un crime.” dira Chamisa

Voir les commentaires

2 Commentaires

Répondre à lol Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom