A la suite des divers conclaves des ministres et autres responsables d’Ong africaines le sommet des chefs d’Etat s’est ouvert ce jour à 11h dans la grande salle de conférence du siège de l’organisation. La trentaine de chefs d’Etat qui ont effectué le déplacement depuis hier sont réunis en ce moment même pour le dernier huis clos avant la cérémonie solennelle d’ouverture. Le tout dans un climat de haute sécurité: les délégations des journalistes ,membres des délégations officielles des pays membres, et  autres observateurs sont soumis à une fouille systématique.

La proximité des pays comme le Kenya et la Somalie n’y est certainement pas pour rien. Le grand hall qui fait face à la grande salle , une fois qu’on y accède, ressemble à une grande ruche où chacun court dans tous les sens qui, pour chercher les badges , véritables sésames qui donnent accès à la grande salle de conférence, qui , pour faire des interviews ou simplement chercher des cartes sim du pays d’accueil pour faciliter la communication entre eux et leurs pays .Dans la salle de presse où nous nous trouvons ,certains confrères hésitent entre le choix de rester dans la salle de presse , petite malgré tout,  où on dispose des moyens technologiques (ordinateurs portatifs , petits écrans de télévision qui projettent les images de la conférence et la grande salle de conférence où on peut suivre en live tous  les évènements

Conclave des chefs d’Etat

Pendant ce temps, jusqu’à 11h sonnantes (09h heure de Cotonou) ,  les chefs d’Etat sont toujours en conclave autour du thème principal qui est  la situation des réfugiés et des personnes déplacées sur le continent. Nul doute qu’au cours de la séance d’ouverture d’autres thèmes risquent de ravir la vedette au thème principal comme d’habitude au cours de ces sommets. L’arrivée annoncée du nouvel élu de la RDC avec toute la controverse qu’il y  a eu autour des dernières élections et les retournements de veste du président de la commission, sera certainement l’un de ces sujets de diversion , tout comme les soulèvements au Soudan contre le régime trentenaire d’Omar El Béchir et toutes les situations de guerre en Centrafrique et au Sud Soudan pour ne citer que ces deux interminables conflits.

Avec la petite chance que ces conflits sont en  plein accord avec le thème de la conférence. Les chefs d’Etat ont ainsi l’opportunité des trouver des solutions durables pour des vraies sorties de crise. Disons pour terminer que notre pays est représenté par notre ministre des Affaires Etrangères , Aurelien Agbénonci secondé par le ministre de la Justice et garde des Sceaux Me Sévérin Quenum. Dans la même délégation croisée sur le tarmac de l’aéroport Bole d’Addis , il  avait l’ancien ministre Luc Gnacadja , spécialiste comme on le sait, des questions liées à l’environnement et aux changements climatiques.

Programme Du 32è Sommet des… by on Scribd

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire