La triste affaire du meurtre de l’ancien journaliste saoudien Jamal Khashoggi, dans les locaux de l’ambassade d’Arabie Saoudite continue de hanter le prince Mohammed Ben Salmane même si tout est fait de son côté pour que cette affaire soit oubliée. Il semblerait que le président turc Erdogan ne soit pas de cet avis. Fervent soutien du journaliste, le président turc est celui qui a tout fait pour que l’affaire ne soit pas traitée comme une banale disparition.

«Je n’arrive pas à comprendre le silence de l’Amérique (…). Nous voulons que tout soit éclairci parce qu’il s’agit d’une atrocité, il s’agit d’un meurtre (…) le meurtre de Khashoggi n’est pas un meurtre ordinaire » a lancé le président turc. Pour rappel, les USA se sont refusés à accuser directement le prince héritier MBS, même si la Turquie pense qu’il est directement impliqué. Des sanctions ont été prises dans le royaume contre des personnes accusées d’être impliquées. Mais aucune sanction n’a été prise contre le prince lui-même qui a toujours affirmé qu’il n’était pas au courant de ce que certains planifiaient.

4 Commentaires

  1. Trump disait pendant la campagne présidentielle qu’il ne pouvait pas être acheté car déjà milliardaire. Il faut croire que les Saoudiens ont su quand même parler au portefeuille d’un président américain qui nie l’évidence malgré les faits et les preuves. Si les Etats-Unis avaient décidé de ne pas se voiler la face, cela fait déjà quelques semaines que MBS serait hors circuit. Une question de temps ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom