Alexandre Benalla fait à nouveau l’actualité.L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron doit se présenter devant le parquet de Paris ce Mardi. Il faut dire que l’ex responsable à la sécurité de l’Élysée risque de gros ennuis. En effet, Benalla était sous contrôle judiciaire depuis un moment maintenant et il lui était interdit un certain nombre de choses.

L’affaire Benalla avait explosé suite aux manifestations du 1er mai 2018. En marge des manifestations, l’ex collaborateur du président français, avait violemment molesté un manifestant. L’affaire avait alors fait grand bruit et mis dans l’embarras le pouvoir d’Emmanuel Macron, suite à cela, une procédure judiciaire avait alors été enclenchée contre Benalla.

Quelques mois plus tard, Alexandre Benalla avait fait l’objet d’une nouvelle affaire concernant cette fois-ci ses passeports diplomatiques. Alors qu’il aurait dû restituer ses passeports, Benalla les possédait toujours et il a été entendu par la justice à ce sujet.

Benalla dos au mur

Dans le cadre de l’enquête sur les manifestations du 1er Mai, Alexandre Benalla et Vincent Crase, qui travaillait également à l’Elysée, avaient été mis en examen et ils avaient interdiction de se parler, cependant le site d’investigation en ligne Mediapart, a révélé que les deux hommes ont eu des contacts, le site s’est basé sur des enregistrements audio en sa possession, où les deux hommes ont eu un échange qui date de l’été dernier. Lors de son audition devant les juges, Alexandre Benalla devra s’expliquer sur son échange avec Crase, des sanctions sont à prévoir pour le fait de n’avoir pas respecter le contrôle judiciaire. Selon la loi en vigueur et l’article 141-2 du code de procédure pénale,  Alexandre Benalla pourrait faire l’objet d’une incarcération et passer 4 mois en détention provisoire.

4 Commentaires

    • Oui, bonne idée. Sans jugement. On supprime la présomption d’innocence, et on rétablit la peine de mort. T’as encore beaucoup de bonnes idée comme ça ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire