Le président Algérien Abdelaziz Bouteflika compte briguer un autre mandat. Malgré son âge avancé et sa santé assez précaire, cet octogénaire en fauteuil roulant se sent encore apte à gérer les affaires de son pays. L’annonce a été faite le dimanche dernier par l’agence officielle Algérie Presse Service. Il a accédé à la présidence de son pays le 27 avril 1999.

20 ans après, il compte déjà à son actif quatre mandats successifs. Après son premier mandat qui a commencé en 1999, il a en effet été réélu en avril 2004, en avril 2009 puis en avril 2014. Pour cette nouvelle élection qui aura lieu le 18 avril prochain, il garde encore le statut de poids lourds malgré le fait qu’il ne jouisse plus d’une force physique pour battre campagne. Il bénéficie en effet du soutien inconditionnel des acteurs de certains secteurs clefs de la société algérienne. D’abord en politique, sur le plan social et enfin sur le plan économique.

Le soutien des réseaux…

Abdelaziz Bouteflika compte sur les hommes politiques dans sa sphère pour renouveler un autre contrat de 5 ans en Algérie. Déjà, certains de ses proches collaborateurs brandissent des menaces à l’endroit de ceux s’offusquent contre cette candidature. C’est le cas du premier ministre Ahmed Ouyahia, qui ne compte autoriser aucune manifestation allant dans le sens d’un appel au boycott du scrutin.

Comme lui, le président de 81 ans peut compter aussi sur le soutien des hommes d’affaires, des syndicats ainsi que sur certaines organisations estudiantines. Malgré les poches d’opposition qui s’affichent, la machine semble être mise en place pour un nouveau mandat de celui qui a été très affaibli par un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire