Bruno Tshibala

Après plusieurs années au pouvoir, Joseph Kabila a passé le témoin au nouveau président élu de la RDC, Félix Tshisekedi. Même si la victoire de Tshisekedi est contestée, notamment par Martin Fayulu qui se dit être le vainqueur légitime de la présidentielle, le peuple congolais est ravis de constater qu’il y a une alternance pacifique au plus sommet de l’État.

Lors de sa prestation de serment, le tout nouveau président du Congo Kinshassa a promis de s’attaquer à plusieurs maux qui minent la société congolaise. La lutte contre la corruption, l’insécurité, la pauvreté seront ses principaux chevaux de bataille. Eh bien, il aura de la matière à faire car une polémique est née en RDC après les déclarations de Tshibangu Kalala, conseiller du Premier ministre sortant Bruno Tshibala, qui s’exprimait sur les décrets impopulaires que Tshibala avait signés il y a quelques mois.

Des avantages énormes qui ne passent pas au sein de l’opinion

Lesdits décrets permettent d’octroyer des avantages colossaux aux anciens ministres de la République Démocratique du Congo. Ainsi, grâce à ses différents décrets, les anciens membres du gouvernement congolais continueront de percevoir des salaires mirobolant, ils seront aussi pris en charge pour leurs déplacements à l’étranger, la prise en charge des soins à l’étranger sera aussi couverte par l’État congolais.

Pour expliquer la mise en place de ses différents avantages qui seront octroyer aux ex-ministres de la RDC, Tshibangu Kalaba a indiqué qu’en leur qualité d’anciens haut commis de l’État les personnalités concernées par les décrets ont droit à certains avantages. “Ces avantages matériels modestes ne visent pas à enrichir ces officiels mais à leur garantir un minimum vital pour éviter qu’ils tombent dans l’indigence et la précarité” dira le conseiller de Bruno Tshibala. Plusieurs acteurs de la société civile congolaise se sont insurgés contre ces différents décrets, qui à leurs avis n’est qu’une tentative de poursuite des pillages des ressources de la RDC.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom