Le désormais ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro prend ses marques et annonce ses ambitions prochaines. L’homme n’a rendu le tablier à l’Assemblée nationale de son pays que pour être plus libre et plus disponible pour ses concitoyens. Dès lors, plus d’obligation de réserve, plus de devoir de silence.

L’élu de Ferkessédougou (Nord de la Côte d’Ivoire) annonce clairement ses intentions pour les présidentielles dans une vidéo diffusée sur la toile. Le fauteuil présidentiel, telle est en apparence la prochaine cible de l’homme au parcours atypique. Passé successivement de chef rebelle au poste de Premier ministre, puis à celui de Président de l’assemblée, l’homme dit être prêt à passer à l’étape ultime et dit tout son soulagement

« Depuis deux ans, depuis mai 2017, je me suis préparé à cette éventualité. Je suis soulagé parce que vous ne pouvez pas imaginer le poids du fardeau que je ressentais sur mes épaules. Je suis un indépendant », lâche Guillaume Soro.

Je vais chercher le fauteuil

Puis il se prononce plus clairement sur son dessein : «Je vais rendre le tabouret et je vais aller chercher le fauteuil pour m’asseoir dedans, ça sera plus confortable de m’asseoir dans le fauteuil ». Voilà qui est clair. Par cette déclaration, Soro met la pression sur l’actuel président Alassane Dramane Ouattara qui n’a pas encore dit son dernier mot.

Sauf revirement, il faudra donc compter avec l’ex-patron des rebelles aux prochaines joutes présidentielles. Les prochaines élections présidentielles s’annoncent bien palpitantes au pays des Eléphants d’Afrique.

6 Commentaires

  1. Monsieur Gbagbo est maintenu à l’écart du pays par la Procureur BENSOUDA. Son mari, Monsieur BENSOUDA ferait des affaires juteuses avec l’actue président ivoirien. La question de “conflit d’intérêt” de la Procureur de la CPI doit être clairement posée? NON??

    • Ah mais! Ça m’intéresse ce que tu dis là.
      Alors, dis tu que le mari invisible de Bambaamsouda la procureure de la soit disant CPI est en affaire avec Ouaouaïtara? Poupprérésident de la la Côte d’Ivoir!

  2. Ouattara lui avait certainement promis le “fauteuil” pendant qu’ils étaient tous deux rebelles, après son 2eme mandat. Mais voilà que Sanguinaire Ouattara, fils du diable ne pouvait pas tenir parole. Le fauteuil est très doux pour être passé, et nous voilà devant le fait accompli. La suite nous edifiera

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire