L’opposition politique au Bénin estime que l’atmosphère pré-électorale actuelle dans le pays conduirait à une crise sans précédent dans le cadre des législatives 2019 vu certains désaccords et difficultés qu’elle a exposés lundi dernier. Pour cela, elle a écrit au président Talon pour des concertations dans le but de trouver un consensus.

Loading...

«Les membres des forces politiques de l’opposition ont adressé une correspondance au président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, lui demandant de convoquer dans les meilleurs délais, toute la classe politique aux fins d’échanges devant aboutir à un consensus dans le cadre de l’organisation dans la paix et la transparence des élections législatives du 28 avril 2019» lit-on dans leur communiqué du 19 février 2019.

C’est visiblement, une lettre pour informer officiellement le président Talon de leur souhait exprimé lors du point de presse du lundi 18 février 2019 à Cotonou. Pour l’opposition, la responsabilité personnelle de Patrice Talon est engagée en sa qualité de Chef de l’Etat pour éviter au Bénin une crise électorale.

Régler ensemble les difficultés créées par les réformes

En effet, les forces politiques de l’opposition sont arrivées à cette proposition, compte tenu, disent-elles, des « nombreuses difficultés observées dans la mise en œuvre de la loi portant nouvelle charte politique en République du Bénin». Elles évoquent également l’échec de la mise en œuvre de cette charte et du nouveau code électoral.

Elles justifient leur adresse au chef de l’Etat, aussi par les difficultés d’interprétation de l’article 242 et autres dispositions du nouveau code électoral; l’introduction par la Cour constitutionnelle du certificat de conformité à la Charte sans base légale; les déclarations du ministre de l’intérieur Sacca Lafia sur les dossiers des partis politiques et la situation desdits dossiers à quelques heures du dépôt des candidatures pour les législatives.

Voir les commentaires

11 Commentaires

  1. Toutes ces agitations des Opposants c’est le QUITUS FISCAL, A vrai dire c’est ça qui les fait courir.
    tous ces opposants ne font pas une lutte pour le peuple hein chacun d’eux est devenu opposant à causes des raisons particulières:

    Soglo à cause de son fils à qui on reproche des malversation et il a prit la fuite direction Paris.

    Yayi lui n’a jamais voulu laissé le pouvoir et le pire des président que le peuple a connu depuis les indépendance à cause des scandale malgré son titre de DOCTEUR.

    Azanaï, à cause de son égo car voudrait être le N° 2 du gouvernement

    Les autre ___ qui ont des choses à se reprocher à cause de leur gestion calamiteuse!

    Aucun de d’eux ne font pas une lutte pour le bien être du peuple mais pour des raison inavoué

    Et c’est ces personne là que vous voulez suivre?

    E kan mi

    • Laissez moutons pisser!!!!!!! La tabaski aura lieu. Ils bombaient le torse en pretextant d’un pretendu casus belli que constituerait l’art 242 du nouveau Code electoral. Apparemment, le ton et la forme du discours a changé.

    • Mme Christelle, le quitus fiscal est une innovation de YAYI BONI, donc il n’avait rien à se reprocher en instituant ce dispositif.

      Et ce que vous semblez ignorer, au moins 80 % des scandales sous YAYI BONI a pour auteur Patrice TALON et ses proches.

      Pour le reste, ayez une lecture moins partisane de ce qui se passe au Bénin, et essayez d’apprécier les événements qui se déroulent en ayant pour critère les principes démocratiques et l’état de droit. Ainsi vous comprendrez à quel point notre pays est tombé si bas sous Patrice TALON.

    • Merci ma soeur .nous ne comprend pas pourquoi route ces agitations cest pour que le pays se porte mieux? Je ne crois pas.après tout le temps qu’ils ont pus passé à la tête du pays qu’est ce qu’ils en n’ont fait et c’est maintenant ils s’échine pour du faut.

  2. Oui le président TALON ne va pas céder. Mais nous voulons la paix pour notre cher patrie le BENIN. cher président puisse que vous êtes le père de la nation, restez à l’écoute des fils du peuple. Je voudrais vous demandez s’il y a encore une possibilité de trouver un terrain d’entente faite le svp. Parce que nous savons tous que ils ont déjà commit la plus grave erreur lors du vote de cette loi à l’assemblée

  3. Je suis desolé cette proposition de cette classe poltique dité opposante.qu’est ce qui concerne le President TALON dans ces difficultés enumérees.Est ce lui qui a voté la loi au parlement? Est ce lui les 83 deputés? Je ne voudrais pas voir le President accorder une audience à ceux là pour quelque raison.Jamais.Le president TALON ne va ceder à cela? Lorsque des deputés bissionnaires sejournent au parlement, c’est ce que ça entraine.

  4. il vaut mieux..pour toi..de disparaitre des réseaux sociaux….joe..puisque tu n’es qu’une ___ ..des réseaux sociaux doublé..d’opportuniste..

    tu fais tout pour etre du bon coté..

    Chez nous au nord…tu n’es..qu’un..”karoua”..et ça c’est le haoussa..

  5. Si l’opposition est en difficulté ; qu’elle aussume ses responsabilités pour la débâcle annoncée du mois d’Avril.
    Talon n’a pas été élu pour des discussions d’organimation d’une quelconque élection
    Il préside le Benin
    Discuter avec la CENA

    Je passais
    Le Plombier

Répondre à saliou Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom