Au Nigéria, c’est la stupeur! La commission électorale vient d’annoncer le report in extremis de l’élection présidentielle prévue ce samedi 16 février, pour des raisons logistiques. Les deux partis principaux, celui du président Muhammadu Buhari et celui de son challenger Atiku Abubakar ont tous les deux condamé cette décision tardive. Mais du côté de la commission électorale, on pense que cette décision était nécessaire.

Pour pouvoir garantir la tenue d’élections libres, justes et crédibles, organiser le scrutin comme il était convenu n’est plus possible” a déclaré Mahmood Yakubu, le président de la Commission. L’institution annonce la tenue des élections samedi 23 février. Plus d’informations dans nos prochaines parutions. Pour rappel, en 2015, l’élection présidentielle avait été repoussée de 6 semaines. Goodluck Jonathan avait à l’époque brandit la menace terroriste comme principale raison.

1 COMMENTAIRE

  1. Ah bon ! Cela va donner des idées à ceux du bénin , pas pour les mêmes raisons ; ici au bénin , pour mieux ficeler leurs stratégies de vol , bourrages des urnes , et achats des consciences et carte d’électeurs , mal le peuple béninois est vigilant et veut les dégager .

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire