Alors qu’il lui restait quelques jours au pouvoir Joseph Kabila, l’ancien président congolais a pris des décrets qui font polémique en ce moment. Ces documents octroient des primes à ses anciens collaborateurs notamment les anciens ministres. Dans le premier décret par exemple, le président Kabila accorde aux anciens Premiers ministres 30% du salaire du Premier ministre en fonction sous forme d’allocation mensuelle. A cela s’ajoute 5000 dollars américains qui n’est autre qu’une indemnité de logement payable aux intéressés tous les mois.

Des avantages aux personnalités de la Présidence et de la Primature

D’autres avantages sont inscrits dans ce décret . Le second décret accorde à tous les autres ministres du gouvernement sauf le Premier ministre 30% du salaire de ceux en fonction sous forme d’allocation mensuelle. Les personnalités  qui travaillent à la Primature et la Présidence de la République et qui ont rang de ministre jouissent aussi de plusieurs avantages déterminés par le décret. Au sein de la société civile congolaise et même dans la classe politique ont dénonce ces faveurs.

Selon l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj) il faut annuler ces décrets qui ne respectent pas la loi. L’Acaj rappelle que les ministres ne doivent percevoir que six mois de salaire à leur sortie du gouvernement. L’association estime aussi que ces décrets sont amoraux et les avantages qu’ils offrent, taillés sur mesure.   Le nouveau gouvernement est gêné par cette affaire. Des sources proches de la Présidence, cette question sera bientôt abordée et des décisions vont tomber.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Tshisekedi à eu tort d’accepter un colis piégé de Kabila, il aura des difficultés à retrouvé ses libertés vis à vis de ce dernier et moi je suis très confiant qu’il.va bientôt déchanté ou carrément crée une crise avec lui que lui sortira gagnant si il est intelligent

  2. Kabila est à l’image des présidents indignes de notre continent qui posent des actes irresponsables contre leurs peuple. Dans ce registre Kabila apparaît plus modéré qu’un certain Yayi Boni à la veille de quitter le pouvoir. Espérons que Tsissekedi aura la même clairvoyance et la même capacité politique que Talon pour balayer tous ces décrets d’un trait de plume….

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom