Un avion de la compagnie africaine Ethiopian Airline s’écrasait seulement quelques minutes après son décollage faisant plus d’une centaine de morts. Après des investigations, il était déterminé que le modèle de l’appareil crashé aurait un défaut de conception. Malgré cela  selon le constructeur, ce drame ne suffirait pas à briser des années de partenariats avec le transporteur aérien.

Ethiopan Airline –Boeing « un partenariat sûr »

Une chose est sûre du côté de Addis-abeba, ce n’est pas demain la veille que l’on rompra le commerce avec le constructeur américain; car selon Tewolde GebreMariam, PDG de la compagnie de transport, le partenariat avec Boeing était un partenariat basé sur la confiance. Au plus fort de la crise technologique et commerciale que traverse le constructeur américain, des déclarations comme celles du PDG de Ethiopian airlines auraient de quoi rassurer les marchés. Une déclaration contre-mesure pour contrecarrer celle de la compagnie Indonésienne Garuda qui avait infligé un sérieux revers à l’action ‘’Boeing’’ en annonçant début week-end se rétracter sur une commande d’une quarantaine de 787 Max.

«Malgré la tragédie, Boeing et Ethiopian Airlines continueront d’être liés à l’avenir» déclarait Tewolde GebreMariam, président de la compagnie aérienne. Reste à savoir si cette ‘’déclaration d’amour ‘’ aux allures d’échanges de bons procédés sera du goût des familles des 157 passagers morts pour une erreur technologique.

En tout cas, Boeing fait des mains et des pieds pour tenter de sauver le marché de son modèle, le 787 Max. elle avait présenté il ya quelque jours une mise à jour du logiciel de son système électronique de stabilisation, le MCAS, et avait notifié en plus d’une entrée dans le manuel de bord, l’ajout d’un voyant lumineux à l’intérieur du cockpit en cas de défaillance du système. Autant de mesures qu’elle aurait pu prendre plus tôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom