Le président de l’Assemblée nationale du Bénin, Me Adrien Houngbédji poursuit la mission de recherche de consensus qu’il a reçue mercredi 6 mars dernier à l’issue de la rencontre du Chef de l’Etat,  Président Talon, avec la classe politique dans le cadre des législatives 2019. Le chef de mission a fait un premier point dans la soirée du lundi 11 mars 2019 à Cotonou.

«La mission,  pour moi,  se déroule très bien. Le travail avance très bien. Je ne sais pas si ça va déboucher mais toujours est-il qu’à mon niveau ça se passe très bien» a confié Me Adrien  Houngbédji à la presse. A l’en croire, il a été essentiellement question de recevoir les propositions des différents partis politiques.

Pas de propositions des Blocs pro-Talon

Dans son point du lundi 11 mars 2019, le président de l’Assemblée nationale a indiqué qu’il a reçu les propositions de DUD, USL, RE, FCBE et de l’UDBN. Quant à l’Union progressiste et au Bloc républicain de la mouvance, il fait savoir que ces deux partis ont envoyé des correspondances pour lui notifier leur démarche.

Selon le président, ils ont signifié qu’ils «n’avaient pas de propositions à faire tant qu’ils ne connaissent pas les réclamations des autres partis». Leur correspondance disent en gros ceci : «Ce n’est pas nous qui avons à nous plaindre des lois actuelles. Il vaut mieux que ce soit ceux qui ont à s’en plaindre qui fassent connaître leurs propositions avant que nous nous réagissions», rapporte le président de la mission.

Le PRD en observateur

Outre ces deux blocs pro-Talon, le PRD aussi n’a pas fait de propositions. A propos, Me Adrien Houngbédji explique: «Je me veux pas être juge et parti. Je suis le président du PRD ; je suis le président de l’Assemblée nationale à qui la chose –la mission de recherche de consensus, ndlr- a été confiée. Cela exige de moi, une espèce de hauteur, une espèce de neutralité».

Pour lui, son parti va seulement suivre les propositions des autres formations politiques et se rallier à «la solution du consensus». Dans la suite de la mission, il est prévu ce matin à l’Assemblée nationale, l’examen des propositions en conférence des présidents.

3 Commentaires

  1. Il serait plus indiqué que ce soit le Médiateur de la République ou une autre personnalité civile qui assure la médiation pour une sortie de crise. Après les élections, cette même personne assurera le suivi de l’application des dispositions prises.

    • @”Abdel”, je pense qu’on en est plus là. Ici, le mieux à espérer c’est juste de sortir de ce mauvais pas et d’éviter la casse dont le pays tout entier paierait la facture. Quand on lit les déclarations des uns et des autres, on voit bien que se sont manchots et aveugles qui sont tour à tour à la manœuvre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire