Gilets jaunes : quand Emmanuel Macron dit non à une militante

Le 28 février dernier, Emmanuel Macron se trouvait du côté de Pessac, en Gironde, afin de participer à un débat uniquement féminin. Une initiative organisée par Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité hommes/femmes. Une situation déstabilisante, qui n’a toutefois pas empêché le président français de dérouler son discours, comme il en a désormais pris l’habitude lors de ses longs débats.

L’événement lui, a toutefois été marqué par la prise de parole d’une certaine Nathalie. Gilet jaune depuis le 17 novembre, celle qui s’est présentée comme « pacifique », a décidé d’inviter le président de la République à, lui aussi, devenir un manifestant. Debout, elle se dirigera alors vers le chef de l’État et lui offrira le collier qu’elle porte autour du cou, un collier à l’effigie des gilets jaunes. La foule, surprise, se mettra alors à l’applaudir.

Publicité

Emmanuel Macron, pris de court par une gilet jaune

Surpris, Emmanuel Macron le sera encore plus lorsque Nathalie l’invitera à faire plaisir à toutes les femmes présentes ce soir, en acceptant de porter ce pendentif. « Je suis le président de toutes les Françaises et les Français. Mais j’ai le droit de ne pas mettre un collier gilet jaune et de ne pas mettre un gilet jaune » lui répondra-t-il. C’était sans compter sur l’abnégation de Nathalie

Gêné mais ferme, il refusera l’invitation

En effet, soucieuse de réussir son tour de force, celle-ci lui assure que s’il tente actuellement de réconcilier les Français entre eux et avec la politique, son chemin passait par ce petit geste. Bien évidemment, le président de la République ne s’est pas laissé faire et a simplement pris le collier dans sa main, assurant qu’il n’allait pas le jeter, bien au contraire.

Une manière pour lui d’afficher sa fermeté face aux gilets jaunes et de reprendre la main, peu importe la manière. De son côté, Nathalie est finalement repartie s’asseoir, tout de même satisfaite d’avoir eu l’occasion d’échanger quelques instants avec Emmanuel Macron et surtout, de lui rappeler que le mouvement était toujours bel et bien présent.

Publicité

Une réponse

  1. Avatar de Caro
    Caro

    Il n’aime pas les gilets jaunes donc il ne l’a pas mis.il est la honte de la France.

    P

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *