Le ministre de l’intérieur italien avait déjà twitté hier sur l’incendie volontaire commis par un chauffeur de bus sénégalais naturalisé italien. Il s’était indigné sur le profil de l’homme en question qui a “des antécédents de conduite en état d’ivresse et de violence sexuelle“. Le patron de la Ligue du Nord (extrême droite) a une politique anti migratoire tranchée qu’il n’hésite pas d’afficher.

Une lettre circulaire aux mairies italiennes

Mattéo Salvini se distingue par ses mesures anti-migratoires suscitant chaque fois de vives polémiques. Ainsi le sénat rejetait hier, jour de l’incident, une demande du tribunal des ministres de Catane qui voulait juger le ministre pour “séquestration” de migrants. Le ministre de l’intérieur en plus de twitter pour saluer le soutien dont il a bénéficié hier informe qu’il enverrait le lendemain “une lettre circulaire à tous les maires, car ceux qui travaillent avec le public, en particulier les enfants, portent le châtiment obligatoire“.

“Nous pourrons révoquer sa citoyenneté italienne”

Le ministre va encore plus loin ce matin avec un tweet dans lequel il informe des futures dispositions qui seront prises à l’endroit du sénégalais du nom de Ousseynou Sy. “S’il existe un acte d’accusation pour terrorisme, en cas de condamnation, nous pourrons révoquer sa citoyenneté italienne grâce à notre décret sur la sécurité.” informe Salvini. Il termine en disant que “cet infâme (personnage) doit tout payer

5 Commentaires

  1. un ministre qui prend ces responsabilité et qui protege ces nationaux contrairement a notre malade dit macron avec lui le senegalais aurait eu droit a une gaterie

  2. Un ministre impeccable, je trouve, qui remplit fort bien ses fonctions à l’Intérieur. Immigration clandestine, trafic d’êtres humains ou mafias souffrent avec lui et les Italiens doivent se sentir plus en sécurité. What else ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom