Romuald Wadagni était hier l’invité d’une émission télévisée diffusée sur l’ortb. Au cours de cette sortie médiatique le ministre des finances a été interpellé sur la question des quitus fiscaux. En effet, certaines personnes continuent de dire qu’elles n’ont pas obtenu ce précieux sésame malgré les formalités. Selon Romuald Wadagni, l’administration des impôts n’a « reçu aucun recours d’un contribuable qui serait à jour et n’aurait pas eu son quitus fiscal en dépit des formalités remplies ».

Loading...
Il reconnaît cependant, qu’il peut avoir des loupés. Dans ce cas, « nous sommes prêts à (faire amende honorable) » assure-t-il. Il a tout de même continué à marteler que  le « comité de médiation n’a reçu aucun recours ». Donc, « l’ensemble des personnes qui sont à jour et qui ne sont pas des fugitifs  au sens de la loi ont bénéficié de leur quitus fiscal dans les délais prescrits » fait-il savoir. Le ministre des finances a par ailleurs opiné sur la santé économique du pays.

“L’économie béninoise va bien”

A l’en croire, « l’économie béninoise va bien ».Il a rappelé le taux de croissance du PIB qui permet de mesurer le rythme de création de richesse dans un pays. Cet indicateur pour 2018 s’élève à 6,8% contre 2, 1% en 2015, informe-t-il.  6, 8% c’est trois fois mieux le taux de 2015 et ces taux de croissance sont du FMI précise le ministre de l’économie. Cette croissance a selon lui, impacté le secteur agricole notamment les cotonculteurs.

« Vous prenez les départements de l’Atacora et de l’Alibori, les données statistiques  indiquent qu’un paysan emblave en moyenne 5 hectares. Or, en 2015 un paysan emblave en moyenne 5 hectares, avec une production de 877 kg à l’hectare. En 2018, la productivité est passée à 1150 kg à l’hectare. En 2015-2016, le prix d’achat du coton à l’ha a également pris 5F au kg. Ce qui veut dire que le paysan qui emblave 5 ha voit son niveau de revenu passer de 1.100.000 F Cfa à 1. 500000F Cfa par an. Il gagne 400.000 Fcfa. Un revenu comparable à celui d’un cadre en début de carrière » a-t-il déclaré.Cette amélioration impacte 4 millions de personnes ajoute l’argentier national. En ce qui concerne le commerce des noix d’anacarde, les indicateurs sont aussi au vert. Le secteur connaît une augmentation de 30% informe le ministre. Idem pour le riz, le maïs ».

Voir les commentaires

16 Commentaires

    • “il y a de l’argent dans ton pays”, c’est même le FMI qui l’a dit : la croissance accélère, le bénin produit plus:WADAGNI vous le dit …

      Mais il y a un mais. Les béninois gagne moins. Enfin la plupart.
      Sinon, que dit l’OMS de la mortalité, de la morbidité, de la malnutrition infantile et de nombreux adultes ?
      Qu’en est-il du taux de scolarisation ? Des filles surtout..
      Du chômage des jeunes ?
      Et les entreprises ? Je ne parle pas de celles qui trustent le Bénin bien sûr mais des autres, des milliers d’autres.

      Sinon, tout va bien : les représentants du peuple ont passé la corde au cou de la Démocratie qui a permis que tous ces beaux résultats (à voir) soient acquis.
      Et tenez-vous bien, le pouvoir va tout changer et ça va aller beaucoup mieux encore.

  1. Mes amis ! Comme le suggère “Dreb” : tout va bien 🙂

    Les syndicats étudiants interdits,
    des maires déboulonnés,
    la Justice qui foule au pied ses propres procédures au motif d’être bien rendue,
    la presse qui ne plait pas : interdite, radios brouillées,
    l’opposition sortie du champ politique,
    Mais, vous dis-je : “il y a de l’argent dans ton pays”, c’est même le FMI qui l’a dit : la croissance accélère, le bénin produit plus: WADAGNI vous le dit …

    Mais il y a un mais. Les béninois gagne moins. Enfin la plupart.
    Sinon, que dit l’OMS de la mortalité, de la morbidité, de la malnutrition infantile et de nombreux adultes ?
    Qu’en est-il du taux de scolarisation ? Des filles surtout..
    Du chômage des jeunes ?
    Et les entreprises ? Je ne parle pas de celles qui trustent le Bénin bien sûr mais des autres, des milliers d’autres.

    Sinon, tout va bien : les représentants du peuple ont passé la corde au cou de la Démocratie qui a permis que tous ces beaux résultats (à voir) soient acquis.
    Et tenez-vous bien, le pouvoir va tout changer et ça va aller beaucoup mieux encore.

  2. Encore de l’enfumage.
    Romualde récite sa leçon.
    La réalité c’est qu’aucun parti de l’opposition n’a reçu ce fameux quitus.
    La réalité c’est que les paysans n’arrivent pas à vivre de leur production. Ils sont endettés car obligés d’acheter des intrants à des prix exhorbitants auprès des entreprises de Talon qui est en situation de monopole.
    Triste Bénin!
    Mais la fin est proche. Nous avons vaincu la dictature marxiste du PRPB et nous vaincrons la dictature des ruseurs rageurs. Et à ce moment là, Romualde retournera à Kinshasa pour retrouver son ancien poste de misère…

    • Dommage que vous soyez obtus, excusé le terme parce que je ne trouve pas un autre pour m’exprimer. À force de croire qu’on est seul détenteur de la vérité on fini par être rigide, borné et inutile à la société. Dommage

      • Démontez ce qu’il vient d’affirmer sur la réalité des paysans du coton par exemple au lieu de l’insulter. On y gagnerait tous

        • le coton c’est l’arnaque de la république le paysan ne gagne rien après tout calcul et le ministre le sait très bien

          • c’est parce que le paysan y trouve son compte qu’il le cultive. Mieux, si vous remarquez que les superficies emblavées pour la culture du coton augmentent saisons après saison, c’est que les paysans y gagnent bien plus dans le coton qu’en cultivant d’autres cultures. Et les 850000 tonnes obtenues pour la présente campagne comparativement aux 300 000 tonnes de 2016 est la meilleure démonstration de la rentabilité du secteur.

      • Vous êtes pathétique. Au lieu de porter la contradiction, vous verser dans les insultes. Vous n’avez pas le niveau. J’accepte par charité que vous redoubliez…

  3. L’économie..beninoise…va bien…

    Tiens…tiens…..!!!

    Les affaires de rafle tout…le parrain…de la camorra…vont bien donc…

    On le savait..déjà…puisqu’il a le monopole sur tout….meme nos vies..de beninois..régentée…par des chars

  4. Franchement mettez moi que des “Romuald WADAGNI” dans l’administration financière de ce pays.

    C’est tout pour moi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom