La course à l’armement est plus que jamais d’actualité en Corée du Nord. Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a personnellement assisté à l’essai d’une « arme tactique guidée » jeudi selon des médias internationaux. Ce test est aussi le premier signe d’une reprise du programme d’armement atomique par Pyongyang après l’échec du sommet entre Donald Trump et Kim Jung-Un en Février dernier.

La structure américaine Center for strategic and international studies avait justement signalé le mercredi la reprise des travaux sur le site nucléaire nord-coréen. Le leader nord-coréen a donc pris une part active à ce test. Lors du test, Kim Jung-Un, en bon superviseur, a tenu à guider personnellement les essais de tir qu’il a orienté sur plusieurs cibles-test.

Un événement particulièrement important pour la Corée du Nord.

Ces essais constitue en effet un événement particulièrement important pour améliorer la puissance de combat de l’armée du pays de Kim Jong-Un. Il était question de mettre à l’épreuve « un système particulier de guidage en vol  et le chargement d’une puissante ogive » selon le communiqué de l’agence officielle KNCA. Les nord-coréens ont donc relancé les activités sur leur programme nucléaire au grand dam des américains et de leur allié sud-coréen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom