L’amour du pays est le fondement de l’engagement politique ; il est le socle de toute volonté politique et la boussole des actes juridiques et politiques. La majorité de ceux qui soutiennent Patrice Talon a soutenu Boni Yayi, et nous savons leur prédation et leur cupidité. Nous avons décrié le populisme de Boni Yayi et la fanfaronnade de ses thuriféraires. Nombreux sont ceux qui traînent des casseroles et vivent honteusement leur législature d’honorable. Il semble bien que ces députés de la mouvance présidentielle tiennent absolument à revenir au Parlement sans concurrence. Cette Législature reste dans sa logique d’institution de petits esprits.

Loading...

On peut soutenir Patrice Talon sans lui constituer un talon d’Achille. Notre Président de la République, compétiteur né, désire des élections législatives inclusives et compétitives. Malheureusement, les partisans du Président de la République sont pitoyables d’esprit et ne pensent qu’à eux-mêmes. Il est vrai que la politique chez nous, au Bénin, est une vache à lait. Mais c’est peut-être parce qu’ils n’ont jamais connu le chaos qu’ils sont si sinueux et tortueux ! Notre peuple n’est pas totalement pacifique. Cette crise politique ne profite à personne et surtout pas à Patrice Talon.

Son bilan à mi-parcours est bien moyen, il suffit de parcourir les périphéries des villes du Bénin, de visiter les villages et d’aller questionner le quotidien du Béninois moyen pour se rendre compte de la misère ambiante. Il y a encore beaucoup à faire ! Pour l’instant, il y a trop de politique politicienne qui se joue et étouffe l’essentiel, mieux la politique politicienne est à son paroxysme à l’heure actuelle. Et le plus cruel est l’imperméabilité de nos acteurs politiques de tous bords politiques. Ils vivent comme s’ils sont les seuls à exister, à manger, à respirer et à vivre. Comme si le pays leur appartient à eux seuls. Nous avons compris depuis que le Bénin est considéré comme un gâteau, mais, en ces derniers jours, il est simplement devenu un chocolat ! Le gâteau se coupe et se découpe à de grandes occasions ; par contre, le chocolat se déguste même sur les bancs d’un Parlement !

Comme si le pays leur appartient à eux seuls. Nous avons compris depuis que le Bénin est considéré comme un gâteau, mais, en ces derniers jours, il est simplement devenu un chocolat ! La gâteau se coupe et se découpe à de grandes occasions ; par contre, le chocolat se déguste même sur les bancs d’un Parlement !

Le consensus se réalise pour deux camps opposés dans un pays et non au sein d’un même camp ! Le consensus porte l’esprit de la loi et nous évite l’extrémisme de la lettre de la loi. Nous n’avons pas la solution à cette impasse politique, néanmoins nous invitons les hommes politiques et leurs universitaires à ne pas profiter de cette impasse politique pour assujettir davantage le pays. On ne joue pas avec la justice et la paix ; on ne tourne pas dos à la vérité et à l’amour patriotique ! Il nous semble que depuis, en amont, plusieurs lois votées sous ce quinquennat porte des germes d’exclusion. L’exclusion conduit malheureusement à la violence ! Dans notre ouvrage, La soif du pouvoir, nous évoquions la politique du dénigrement comme une plaie de la vie politique béninoise. Aujourd’hui, nous glissons progressivement vers la politique de l’exclusion. Cela arrive parce que notre démocratie n’en est plus une, elle est devenue de façon obvie une démocrature, c’est-à-dire une parodie de démocratie coulissant vers la dictature ! Les hommes politiques et les acteurs des institutions de la République, en se servant eux-mêmes ou en servant Patrice Talon, ont probablement poussé un peu trop loin leur ego et leur dévouement politique. Sans doute qu’il y a actuellement une morbidité des ambitions, des esprits et des motivations. Les postures des uns et des autres ne démontrent pas le contraire. Dommage qu’ils cherchent à faire mal connaître le Bénin, pourtant berceau de la démocratie en Afrique !

Malheur et bonheur cohabitent souvent, mais le bonheur personnel active le malheur de l’autre, déjà au plan personnel. Imaginons si cela se produit au plan communautaire tel que nous le voyons aujourd’hui. L’esprit de fermeture et d’exclusion tend à prendre la place de l’esprit de consensus hérité de la conférence nationale de 1990. Nous avons de la peine, de la tristesse parce que les acteurs politiques manquent d’élégance ; ce qui signifie que l’élégance de Patrice Talon n’est pas encore contagieuse ! A force de rechercher à tout prix et, sans concurrents politiques, une majorité présidentielle, il y a une poudrière qui se forme dans les cœurs sans une entreprise formelle. On connaît le début de la violence, mais on ignore la fin de sa spirale.

Abbé Arnaud Eric AGUENOUNON

Ecrivain-essayiste

Voir les commentaires

14 Commentaires

  1. Talon comprendra avec le temps qu’il écrit la première mauvaise histoire politique du Bénin. le monde entier le connaitra et ses affaires en soufrirons. Au nom des mânes de nos ancêtre par le quel il a prêté sermen.

  2. Patrice Talon et son gouvernement ne cessent tout le temps de brandir les lois, il faut respecter les lois, leurs dire que les lois sont faites pour améliorer le quotidien des gens, protéger les individus, n’ont pas pour les exclure. Rappelons juste au gouvernement talonniste que la lois n’est pas une finalité , mais bien un moyen pour améliorer la condition humaine.
    Je vous remercie.

  3. Monmawe , on s’en fout que tu sois bloqué , tu vois que ce n’est drole ce que tes amis font à l’Assemblée , contre lnt , sikka TV , soleil fm et autres 😀😀😀😀😀

    • Monmawe , on s’en fout que tu sois bloqué , tu vois que ce n’est drole ce que tes amis font à l’Assemblée , contre lnt , sikka TV , soleil fm et autres 😀😀😀😀😀

  4. Qu’on se batte , se truscide , se mélange une fois pour de bon , au lieu de bavarder comme des ” femmelettes ” 😡😡😡😡😡😡

  5. C’est à croire que les gens oublient qu’en politique il n’y a pas de cadeau. Vous voulez quoi que la mouvance dise oh on est très gentil on va vous aider à avoir 60 depu.tes pour les prochaines elections et déroulé le tapis rouge à l’opposi.tion . Si telle est votre analyse cest que vous etes naïf.
    Est ce que Sarko.zy François Hollan.de pire Mélen.chon Le Pen font cadeaux à Ma.cron.(gilets jaunes)
    Est ce que les démocrates font cadeaux à T.rump des gens ont même perdu leur boulot avec le shotdown .
    LA POLITIQUE C’EST PAS POUR LES FAI.BLES ou GEN.TILS

    • Ce n’est pas une question de faire cadeau ou non! Le problème que nous avons aujourd’hui se pose en terme de justice et d’équité. On nous chante qu’il faut respecter les lois. Dans cette affaire qui a respecté la loi? personne. Les deux blocs de Talon ne sont retenus que sur base d’une grande injustice et un non respect de la loi. DANS QUELLE LOI ON A PREVU DE FAUTES GRAVES ET DE FAUTES MINEURES? Aucune loi ne prévoit cette distinction. D’où est-ce que la CENA sort cela? Juste un compromis avec Talon. Qu’on ne nous dise pas que certains ont respecté et d’autres non! Il y a une volonté manifeste d’ériger une dictature avec une pensée unique dans ce pays. Et tout citoyen doit le combattre.

  6. C’est à croire que les gens oublient qu’en politique il n’y a pas de cadeau. Vous voulez quoi que la mouvance dise oh on est très gentil on va vous aider à avoir 60 deputes pour les prochaines elections et déroulé le tapis rouge à l’opposition . Si telle est votre analyse cest que vous etes naïf.
    Est ce que Sarkozy François Hollande pire Mélenchon Le Pen font cadeaux à Macron.(gilets jaunes)
    Est ce que les démocrates font cadeaux à Trump des gens ont même perdu leur boulot avec le shotdown .
    LA POLITIQUE C’EST PAS POUR LES FAIBLES ou GENTILS

  7. CE QUI SE PASSE AU BENIN EST DANGEREUX POUR LA PAIX ET LA COHESION SOCIALE ET JE ME POSE LA QUESTION SI LE PR. TALON ET SON MINISTRE DE L’INTERIEUR VEULENT VOIR L’OPPOSITION COMPETIR? EN TOUT CAS NOUS NE DONNONS PAS UN BON EXEMPLE DE DEMOCRATIE AVEC CETTE MASCARADE.
    C’EST TRISTE ET AUCUNE FIERTE DE SE DIRE BENINOIS A L’ETRANGER ET C’EST REGRETTABLE.

  8. Merci Mon Père. L’ambition perd les peuples et c’est à croire que seuls une partie du peuple a le monopole de la politique mais ils veulent sauvegarder leurs ventres, se cacher derrière BMP comme ils lavaient fait avec MPP (majorité présidentielle plurielle) mais c’est peine perdue parce qu’ils sont entrain de s’enliser et agacent déjà le peuple qu’ils veulent pousser à bout…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom