Après avoir eu le sentiment d’être épargné, Donald Trump a décidé de contre-attaquer. Ce vendredi, le président des États-Unis est ainsi monté au créneau concernant la publication du rapport du procureur Mueller. Visiblement très énervé, celui-ci n’a pas hésité à pointer du doigt des « conneries absolues ».

Loading...

Fustigeant l’action du clan démocrate et un rapport basé sur des allégations montées de toutes pièces, ce dernier a continué, estimant que ces 22 mois d’enquête des autorités judiciaires n’avaient absolument rien prouvé. Toutefois, attention, car si aucune preuve concernant les soupçons de collusion n’a été apportée, le président américain est toujours sous le coup d’une enquête pour entrave à la justice. Le procureur Mueller avance par exemple que le chef de l’État a tenté de le limoger afin d’être épargné, le tout, sans y parvenir.

Un Trump offensif, tacle les démocrates et le rapport Mueller

C’est d’ailleurs sur ce point que Donald Trump a riposté, assurant que ces allégations ont été montées de toutes pièces. « Faites attention aux gens qui prennent de soi-disant “notes” quand les notes n’ont jamais existé jusqu’à ce qu’ils en aient eu besoin », a-t-il notamment déclaré. Une référence directe au rapport Mueller qui citait comme source, certaines notes prises par des hauts responsables Américains, proches du gouvernement. Une attitude qui tranche franchement avec les révélations concernant sa réaction suite à la nomination du procureur, lui qui pensait que sa présidence allait alors prendre fin plus vite que prévu.

Toutefois, si le président s’est senti en danger, celui-ci a toujours été très offensif à l’égard de l’enquête. La qualifiant à diverses reprises d’inutile ou d’arnaque illégale, ce dernier a également assuré être victime d’une chasse aux sorcières. L’annonce effectuée selon laquelle il n’existait aucune preuve tangible de collusion entre ses équipes de campagne et la Russie pourrait grandement l’aider dans sa quête d’un second mandat, en 2020. Rien n’est encore joué toutefois puisque les démocrates ont annoncé leur intention d’inviter le procureur Mueller à comparaître face à la chambre des représentants et le Sénat.

Une seconde version du rapport demandée

Enfin, le clan bleu a également émis une injonction visant à obtenir « la version intégrale du rapport Mueller » ainsi que « les preuves à la base » du texte. Le procureur Mueller a jusqu’au 1er mai afin de répondre à cette demande et fournir le texte dans sa globalité, certains passages contenant des informations confidentielles ayant été supprimés. Une seconde étude pourrait ainsi avoir rapidement lieu, toutefois, le président Trump ne devrait pas se laisser faire, lui qui a été blanchi en première instance.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom