Manuel Valls, l’ancien premier-ministre français n’aura pas fait de cadeaux à François Hollande. Par le biais d’un entretien qu’il a accordé à l’hebdomadaire L’Obs ce jeudi, il a peint en noir le quinquennat du président qui se plaisait à dire qu’il serait «un président normal ». Celui qui a délaissé la politique française pour se lancer dans la conquête de la mairie de Barcelone est revenu sur les problèmes qu’il a rencontrés alors qu’il servait sous Hollande .

«Je n’en pouvais plus »

Même si Manuel Valls se présente comme quelqu’un qui encaisse, il estime que l’expérience qu’il a vécue aux côtés de François Hollande était tout sauf facile. «Je suis quelqu’un qui encaisse, mais les cinq années de pouvoir ont été redoutables. Je n’en pouvais plus. Le PS était mort. François a été élu sur un malentendu. Il fallait tout péter, tout casser. Il ne l’a pas fait. Au fond, dès l’automne 2012, il ne pouvait plus se représenter » a-t-il martelé.

Toujours sur la question relative au Parti Socialiste, l’ancien locataire de Matignon, indique qu’à sa prise de fonction, la formation politique était déjà en mille morceaux.« En 2014, quand je deviens Premier ministre, je découvre un groupe socialiste déprimé, divisé » a rappelé l’ancien homme politique français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom