Au lendemain des élections législatives du 28 avril 2019, tout le monde semble d’accord sur le fort taux d’abstention de la population. Mais, les raisons de ce taux d’abstention ne sont pas les mêmes d’un camp à l’autre. Bruno Amoussou, président de l’Union Progressiste s’est prononcé ce mardi 30 avril 2019 sur ce qui peut expliquer la faible participation des populations à ces élections.

Sans détour, l’ancien président de l’Assemblée nationale estime que ce n’est l’appel au boycott de l’opposition qui a été respecté par les populations. «La baisse du taux de participation n’a rien à voir avec l’appel au boycott », fait remarquer le président Bruno Amoussou. Pour lui, c’est parce que l’argent n’a pas circulé pour corrompre les électeurs. «Ceux qui ont entamé les constructions et attendaient les sous de la campagne pour les achever ne sont pas contents», relève Bruno Amoussou. Il estime aussi que les réformes électorales engagées ont participé à ce faible taux de participation observé.

Ce qui selon lui fait que même les militants de l’Union Progressiste n’ont pas voté. Il clame que son camp a les moyens de gonfler le taux de participation. «Si nous voulons hausser le taux de participation, nous savons ce qu’il faut faire», a laissé entendre l’homme de Djakotomey. Mais, son camp s’est abstenu de le faire.

6 Commentaires

  1. AMOUSSOU ose mais parler. la honte ne tue pas beninois, lui qui a tue la bcb.largent qu’eux recoivent de talon que vont ils faire avec largent quils volent au peuple depuis combien de temps.

  2. Je préfère 22% de votant propre que 60% de vendeurs de conscience.
    Les FCBE et Le RB n’ont aucun partisan propre, ils ont toujours acheté des voix et sans argent, le Béninois ne se fatigue pas à aller faire la queue.

  3. Cet aveu du manipulateur de cuillère à soupe dans la marmite de la corruption montre qu’il n’aurait jamais dû être élevé!
    Dans un pays normal, il devrait aussitôt être inculpé de corruption active!
    Aujourd’hui il nous dit qu’il faut distribuer des billets pour être élu, ce que lui a toujours fait!
    Au nom de qui et de quoi vient il parlerai des élections au parlement sont le fruit de la corruption ?
    Après les 400 millions de Talon selon Ahouanvoebla, voila Dadje, le distribuer de billets qui se révèle au grand jour!
    La perversion de la démocratie béninoise par un clan mafieux se révèle au grand jour !
    Du balai !
    Dégagez, députés Kpatinde, et parrains mafieux !

  4. Lui est à son crépuscule politique et ça je m’en réjouis. En clair son discours du moment est rayé et donc sans légitimité. On sait comment l’argent circule mais pas dans la proportion à laquelle il nous avait habitués. Ce n’est donc pas le fric qui a fait ce taux inégalé d’abstention. Seulement que les vrais partis politiques n’étaient présents pour une vraie contradiction électorale. C’était sans enjeu. La preuve, les bulletins nuls ont été pour beaucoup.

  5. Aucun commentaire sur la vision et les pratiques d’une génération qui a perverti et affaibli la Démocratie au point de permettre ce qui se passe aujourd’hui.

    Si ce que dit M. AMOUSSOU est vrai, alors n’est-ce pas parce que la politique s’est si peu intéressée aux béninois qu’ils ne lui accordent de l’intérêt qu’à condition d’être payés ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom