Les élections européennes approchent à grands pas et il se pourrait bien que les partis politiques d’extrême droite fassent un bon score. Parmi les partis nationalistes qui ont actuellement le vent en poupe, il y a le Rassemblement National (RN) de Marine le Pen. La candidate malheureuse à la dernière élection présidentielle affûte ses armes, mais une affaire judiciaire en instance risque de contrarier un peu ses plans.

Loading...
La justice européenne vient de rendre une décision défavorable à l’encontre de Marine le Pen. La dirigeante politique est impliquée depuis quelque temps dans une affaire d’emploi douteux d’une assistante lorsqu’elle siégeait au parlement européen. La présidente du RN avait donc été condamnée à rembourser près de 300.000 euros au parlement européen.

Marine Le Pen désavouée

L’assistante en question de Marine le Pen qui est au centre de l’affaire est Catherine Griset, elle fut assistante parlementaire durant la période 2010-2016 et elle est Chef de cabinet de la dirigeante d’extrême droite depuis 2015. En plus de Catherine Griset, Marine le Pen est également soupçonnée d’avoir employé un garde du corps comme assistant.

La leader politique avait contesté le remboursement, mais le parlement européen lui a donné tort ce mardi. Marine le Pen quant à elle, s’est insurgée contre cette décision. Selon une source, en 2017, le parlement européen avait déjà effectué des retenues sur les émoluments de la dirigeante du RN ce qui avait permis de récupérer près de 60.000 euros. Reste à savoir comment le reste du remboursement sera effectué.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom