L’un des plus gros succès de l’administration Buhari, au cours de son mandat précédent, fut d’avoir pu ‘’négocier’’ la libération des nombreuses filles de Chibok et de Dapchi des mains de l’organisation terroriste Boko Haram. Une libération hautement médiatisée, où l’Administration avait déclaré fait valoir aux terroristes sa puissance régalienne par un échange de prisonniers. Depuis, plus d’un an après la dernier ‘’sauvetage’’, les Nigérians s’impatienteraient.

Loading...

112 filles encore captives et une laissé pour compte

Selon la presse internationale, au-delà des 211 filles sorties des mains de Boko Haram au Nigéria, ce serait plus d’une centaine de jeunes filles, 112 du groupe des kidnappées de Chibok, et une du groupe de Dapchi, qui seraient encore aux mains de leurs ravisseurs. Depuis, mars 2018, date de la libération des filles de Dapchi,  la libération de ces ‘’espoirs’’ nigérians tarde à arriver. Pour l’opinion nigériane, rapporte la presse internationale, la nouvelle administration en place, continuité d’ailleurs de la précédente, et qui aurait fait les gorges chaudes au cours de la précédente campagne électorale, sur des promesses de Libération des jeunes filles, ne se préoccuperait plus ou pas assez du cas des kidnappées.

Surtout du cas de Leah Sharibu, seule captive restante du groupe de Dapchi. Selon la presse nigériane, En octobre dernier, huit après la libération de ses camarades ; le Président Muhammadu Buhari aurait assuré aux parents de Leah que le gouvernement fédéral ferait tout son possible pour la sécurité de leur fille ; « Je vous transmets () le ferme engagement de mon administration et la solidarité de tous les Nigérians envers vous et votre famille, car nous ferons de notre mieux pour ramener votre fille à la maison en toute sécurité », Aujourd’hui , huit mois après cette promesse, Leah Sharibu n’était toujours pas revenu à la Maison et aurait fêté ses 16 ans , le 14 mai passé, en captivité.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom