Le Comité de l’ONU contre la torture est préoccupé par la forme de la répression des manifestations post-électorales au Bénin. Les experts indépendants membres  de ce Comité en ont discuté vendredi 17 mai  dernier. Ils donnent un délai maximum d’un an au gouvernement béninois pour des enquêtes.

Selon les informations relayées sur ONU Info après la réunion du Comité l’ONU contre la torture tenue vendredi, les experts de l’organisation ont été informés «d’un recours excessif à la force, y compris des tirs à balles réelles contre des centaines de manifestants entourant la résidence de l’ancien Président Thomas Boni Yayi pour lui témoigner leur soutien» et que ceci « aurait causé des morts » de personnes.

« Urgence capitale »

«Nous en avons fait une question prioritaire d’une urgence capitale» précise Abdelwahab Hani, Expert du Comité contre la torture, rapporté par le média. Le Comité a intégré ces informations dans ses recommandations urgentes. Il demande au Bénin une évaluation « dans un délai maximum d’un an» pour apporter des réponses à ces informations.

Ceci, «parce que l’usage excessif de la force contre des manifestants pacifiques n’est pas accepté au regard de la Convention contre la torture», confia l’expert Hani à ONU Info. « Il –le comité-demande aussi à Cotonou de développer des lignes directrices claires sur le recours à la force et aux armes intégrant les principes de légitimité, nécessité, proportionnalité et précaution » précise le site.

23 Commentaires

  1. Commenter :dans un pays ou il n’y a pas la libre circulation des biens et des personnes ainsi que l’expression.ce dernier n’a pas de loi ni droit.

  2. La souveraineté internationale est supérieure à la souveraineté nationale. Le Bénin en tant qu’Etat membre de l’ONU est un sujet du droit international public. Sa soumission à ce droit ne résulte pas d’un acte de volonté mais du respect des obligations juridiques internationales. Tout Etat se prévalant de sa souveraineté nationale pour poser des actes en violation du droit international rendra compte à l’ONU. Les événements des 1er et 2 mai 2019 au Bénin où des tirs à balles réelles sur des populations non armées relèvent des dispositions du droit international et de la compétence de l’ONU. Ignorer les injonctions de l’ONU sur ce sujet en prétextant de sa souveraineté pourrait valoir à l’Etat béninois des sanctions internationales.

  3. …l’usage excessif de la force contre des manifestants pacifiques….????
    Votre enquête est déjà bouclée…
    Il y avait tout, sauf des pacifistes.. Ils étaient armés de cocktails molotov, de sachets d’essence et d’allumettes avec lesquels ils ont incendié, brûlé, vandalisé et détruit des biens privés, publics et même des banques (Ecobank).
    En une matinée tous ces constats seront faits. Aucun État au monde ne laisserait de tels hordes détruire le pays….

    • On entendait très clairement dans les videos certains dire : ( trouvons du pétrole).
      J’espère qu’avec les vidéos, ces individus seront identifiés et appréhendés. J’ai également observé par leurs accents que la majorité de ces casseurs viennent du nord, donc forcément liés à un réseau structuré et organisé ayant sa source dans le nord le nord du pays, ce qui laisse croire à la complicité de Yayi Boni. La plupart avait des comportements de drogué.

      L’enquête ne serait pas si difficile à élaborer mais nous n’avons de compte à rendre à personne, nous sommes un pays souverains.

      • Tu vois combien de fois tu es régionaliste. Tu connais tous les accents du Bénin pour te permettre de différencier les accents du sud par rapport à ceux du nord. Continue bien avec tes propos, tu verras comment ton cher pays sera unis.

  4. Il faut être écervelé pour prendre à la légère ce qui se passe. De toute les façons votre protégé n’échappera pas à la CPI dès que le ***** ……..un an celà passe vite… Un autre compte à rebours…..

  5. Combien d’enquetes encore ce machin de ONU a commanditees pour les morts et violences commises par les USA en Irak, en Afghanistan en Lybie et encore recemment Syrie?

  6. Kai kai kai kai, Voilà l’étau qui va bientôt se resserrer autours du Bénin ainsi révélé par la rupture. Ce dont il est question ici c’est de ne pas permettre qu’un pays aussi exemplaire en matière de démocratie bascule dans la dictature et en rajoute déjà aux mauvais exemples sous d’autres cieux. le rôle de l’ONU est de preserver cette démocratie et son peuple qui croupit depuis peu sous le poids du totalitarisme. Voila le message de l’ONU qui veut mettre fin au cas de violation des droits de l’homme déjà legion avec un gouvernement en perte de vitesse et de légitimité.

  7. Le Benin est un Etat souverain Ok Antonio.Où etais tu quand ses memes manifestants utilisaient des allumettes et briquets pour incendier les biens privés?Il faut aller ailleurs.Vous n’auriez aucune reponse.

  8. Abdelwahab Hani, Un Benlagden qui vient nous donner des leçons ? Pauvre type qui ne connaît pas les Béninois…..nous nous en tapons cher Benlagden Abdelwahab Hani.

  9. Ridicule
    Que l’ONU s’occupe la 🇱🇾 et ailleurs
    Ce machin comme le disait le Général de Gaulle se ridiculise.
    Pauvre de son secrétaire général
    Tchrous !!!!
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom