Vincent Bolloré est l’un des hommes d’affaires les plus influents sur le continent africain et ce, depuis plusieurs années maintenant. Il faut dire que le groupe Bolloré est présent dans de nombreux secteurs d’activés économiques en Afrique. Le chiffre d’affaires réalisées par le groupe chaque année est tout simplement vertigineux. Cependant, le puissant groupe français est accusé fréquemment d’être une entreprise qui veut coûte que coûte faire du business au détriment de certaines règles d’éthique.

Loading...

Tout récemment, la société Bolloré a été épinglé au Cameroun en raison des activités de la Socapalm, qui est la plus grande entreprise de production d’huile de palme du Cameroun. Bolloré est l’un des principaux actionnaires du géant de la production d’huile de Palm. D’après le journal Le Monde, 10 ONG africaines et européennes vont traduire le groupe Bolloré en justice afin qu’il daigne exécuter un plan d’action pour les populations affectées par les activités de la société de productrice d’huile de palme.

L’offensive des ONG

Il faut dire que depuis 2013, Bolloré est fréquemment interpellé par certaines ONG pour des manquements graves liés à la production de l’huile de Palm au Cameroun. Les griefs reprochés au groupe sont entre autres: la déforestation, l’accaparement de terres, l’altération du cadre de vie des populations, les conditions de travail des employés qui ne répondent pas aux normes. Le consortium français a toujours réussi à sortir de son chapeau des explications pour réfuter ces accusations. Les ONG qui viennent d’assigner Bolloré en justice espèrent que cette action va contraindre le groupe à respecter ses engagements.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom