Quelques jours après l’assassinat du dissident rwandais Camir Nkurunziza, un de ses proches a été touché dans une attaque. Dans la soirée du mardi dernier, cet ami de l’opposant rwandais allait présenter ses condoléances à la famille éplorée. Arrivé à la devanture de la maison mortuaire à Cape Town en Afrique du Sud, cet homme de nationalité burundaise, a été pris pour cible et a reçu une balle à l’épaule. Même s’il est sain et sauf, il a été immédiatement conduit aux soins. Cependant la veuve de Camir nkurunziza dénonce une tentative d’intimidation.

Annet Kabasindi parle d’un avertissement

Pour la femme de l’opposant assassiné, les personnes qui responsables du meurtre de son mari veulent les contraindre au silence. « C’est un avertissement à ceux qui viennent présenter leurs condoléances » a-t-elle poursuivi. Rappelons que Camir nkurunziza était un ancien garde du corps de l’actuel président rwandais Paul Kagamé.

Il est devenu plus tard opposant à ce régime et s’est exilé en Ouganda et ensuite en Afrique du Sud. Il vivait avec sa famille et avait un métier de chauffeur de taxi. Assassiné le 30 Mai 2019 au Cap, les circonstances de sa mort restent toujours inconnues.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom