Ph d'illustration

Plusieurs élèves français ont refusé de composer leurs épreuves de Bac de mathématiques en français et ont préféré la rédiger en langue bretonne, le vendredi dernier. En effet, quatorze élèves du collège Diwan dans le département du Finistère ayant commis cet acte estiment que le breton fait partie de leur héritage culturel. Même si le rectorat s’est opposé à cette composition en breton, une association défendant l’attitude des élèves a réclamé que leurs copies soient corrigées par un brittophone.

Le respect du code de l’éducation mis en jeu

«On demande la correction des quatorze copies par un correcteur brittophone et l’ouverture d’un dialogue avec le recteur pour une possible dérogation l’année prochaine» a déclaré Ismael Morvan un membre de l’association bac en breton. Cependant, l’académie de Rennes a indiqué que seules les compositions rédigées en langue française ou en langage scientifique seront acceptées à la correction.

A ce propos, une représentante du rectorat a évoqué un respect du code de l’éducation. Par ailleurs, le recteur Emmanuel Ethis se rendra dans un lycée de Carhaix pour évaluer si la situation permettra un réaménagement du Baccalauréat en 2021.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom