Les anciens présidents Yayi et Soglo

Après la levée du siège au domicile privé de l’ancien président Boni Yayi hier, l’ex chef d’Etat Nicéphore Soglo a rendu public une déclaration ce dimanche. Le président Soglo estime que la lutte de toutes les forces vivres a porté ses fruits. Mais, il rappelle que ce n’est qu’une première étape vers la restauration de la démocratie béninoise. Alors il appelle le peuple à rester vigilant et à continuer la résistance.

Déclaration du président Nicéphore Soglo suite à la levée du blocus au domicile du président Boni Yayi

Cotonou, le 23 juin 2019 Béninoises et Béninois, Chers compatriotes,

En ces heures de sombres et dures épreuves pour notre chère patrie, je rends grâce à votre mobilisation, à vos immenses sacrifices et surtout à votre détermination. Nous avons maintenant de sérieuses raisons d’espérer une victoire prochaine et définitive de la démocratie dans notre pays : berceau des conférences nationales souveraines et vitrine de la démocratie en Afrique.

C’est donc d’abord devant notre vaillant peuple que je m’incline. C’est à lui que nous devons la fin de l’humiliant traitement infligé au Président Thomas Boni YAYI pendant près d’une cinquantaine de jours. Et c’est avec joie que nous avons appris la levée enfin du blocus dont son domicile était l’objet et la possibilité pour lui d’aller et de venir comme un homme libre et surtout, de se soigner.

Votre lutte n’a donc pas été vaine même si nous n’en sommes encore qu’à la première étape de la restauration de notre démocratie et cela passe nécessairement par le départ du ‘’parlement du sang’’ et la reprise des élections législatives. Reprise incluant, comme dans toute démocratie, tous les partis ou groupes politiques désireux d’y participer.

Béninoises et Béninois, Chers compatriotes,

La décrispation actuelle, nous la devons d’abord et avant tout, je le répète, à votre combat acharné et à votre résistance qui ont mis en émoi l’ensemble de la communauté internationale. Plusieurs personnalités d’Afrique y ont pris une part décisive. Je veux nommer ici les Présidents du Nigeria, S.E. Muhammadu BUHARI et, S.E. Paul KAGAME du Rwanda, qui méritent toute notre gratitude pour leur hauteur d’esprit, leur humanité et leur sens du discernement face à l’affreux drame en cours au Bénin. D’autres comme le Président Equato-Guinéen, OBIANG NGUEMA MBASOGO, le Congolais Sassou NGUESSO et l’Ivoirien Alassane Dramane OUATTARA y ont, ô combien, grandement contribué. Je ne saurais oublier, naturellement nos frères Présidents du Togo et du Niger avec qui nous sommes  toujours en symbiose. Et que dire de la formidable mobilisation de la diaspora béninoise et des amis du Bénin partout dans le monde. Et grand merci au Forum des Anciens Chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique, créé en 2006 à Maputo par un grand visionnaire : Nelson MANDELA. Ils se sont mobilisés tous, sans exception, contre l’injustice qui frappait notre pays. J’ai cependant une pensée particulière pour les Présidents OBASANJO et KUFFOR qui se sont joints à notre combat.

Béninoises et Béninois, Chers compatriotes,

Il s’est passé au Bénin, dans notre chère patrie, des choses d’une exceptionnelle gravité, sans précédent dans l’histoire: une élection législative d’où sont exclus tous les partis de l’opposition à l’exception des deux partis du Chef de l’Etat, une sanglante violence post-électorale, des arrestations tous azimuts. Et c’est en vain qu’ont résonné les appels à la raison des organisations sous régionales et internationales et du gratin de l’intelligentia dans tous les continents, l’Afrique en tête, avec le célèbre Prix Nobel de littérature Wolé SOYINKA.

Quelle honte et quel malheur pour pays de BEHANZIN, de KABA, de BIO GUERA ! Quelle malédiction pour le berceau des conférences nationales souveraines !

Et cette tension a été aggravée par la multiplication des opérations  militaires sur toute l’étendue du territoire national contre des populations pour la plupart désarmées. Que de pertes en vies humaines ! C’est un crime. Car comme le rappelle la Banque  Mondiale, de 1960 à 1972, notre pays a connu six coups d’état militaires sans que ne soit versé une goutte de sang. D’où mon appel pressant pour la cessation immédiate des actes de provocation à l’égard de nos paisibles populations et qui hypothèquent la paix dans  une sous-région déjà en proie à de nombreux défis sécuritaires voire terroristes.

A la conférence nationale de février 1990, l’armée a solennellement  pris l’historique décision de retourner dans les casernes, et de ne plus se mêler des querelles politiques.

On n’explique pas donc la violation de ce serment. C’est jouer avec le feu. Car ces déploiements de détachements entiers de militaires lourdement armés à tous les carrefours des grandes villes du pays peuvent se retourner un jour contre leurs auteurs.

Car, la vocation de notre armée est de protéger le pays contre des menaces étrangères. Le rôle de la police nationale fusionnée à présent avec la gendarmerie est d’assurer le maintien de l’ordre.

Elle ne peut prendre pour cible, les travailleurs, les responsables des partis politiques, les paysans désarmés ou les chasseurs. Le retour de l’armée dans les casernes devient alors un impératif catégorique et un préalable à tout dialogue et à toute recherche d’un consensus national. Restons donc vigilants et mobilisés pour le retour de la paix et de la démocratie au Bénin.

Nous nous inclinons à nouveau avec respect et émotion devant la mémoire des innocentes victimes de la folie meurtrière qui s’est soudainement emparée de ce pays où régnait depuis des lustres, la paix et la sérénité.

Vive la liberté !
Vive l’égalité !
Vive la fraternité !
Vive le retour de démocratie !
Et vive le Benin !
Je vous remercie.
Nicéphore Dieudonné SOGLO
Ancien Président de la République
Ancien Maire de la ville de Cotonou
Vice-Président du Forum des Anciens Chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique,
Créé en 2006 à Maputo sous le haut patronage de Nelson MANDELA

Voir les commentaires

30 Commentaires

  1. Merci Président SOGLO pour la clarté, la pertinence et la cohérence de votre déclaration, n’en déplaise à JoelePlompier etc

  2. Le président Soglo n’a plus de crédibilité et d’estime des Béninois
    Il a oublié que Yayi Boni a proféré à son domicile la menace de mettre le pays à feu et à sang
    Dire aujourd’hui que Boni l’incendiaire est une victime relève de la perte de ses facultés mentales dues à son âge .
    Mais bon ; communiqué sur communauté n’est que bavardage
    Que Soglo aille se reposer en dehors du pays
    Y en a marre de ce vieux .
    Démocratie ; de quoi parle t-il ???? Démocratie est synonyme d’anarchie ???? Dans quel pays vivez-vous ???
    Je passais
    Le Plombier

    • D’accord avec Le Plombier, l’un des meilleurs débatteur objectif de ce site
      TOUJOURS CLAIR, INCISIF , et PRÉCIS

      • “Le Plombier…débatteur objectif…CLAIR…PRÉCIS” 🙂 🙂 P.T. de rie !! 🙂 🙂 🙂
        Ce n’est pas pour rien que tu t’appelles “TAMBOUILLES”, rien que ton nom m’amuse 🙂

        • (@_@)
          Je te remercie pour ta finesse d’esprit, et je reste très TAMBOUILLES…
          Il nous faut encore davantage des yeux de Lynx (@_@)
          A très vite

          • tambouilles…c’est le djimapklon de joe qui change de pseudo pour se répondre à lui…puisque personne ne lui prete attention…et il est mal dans sa peau de pommé….qui est en échec..dans sa vie depuis des lustres..

  3. Merci Mr le Président SOGLO!!!
    Votre détermination vous honore. Et pour la bonne cause, le pays entier vous sera éternellement reconnaissant.

    Ne répondez pas aux minables qui ne comprennent rien à la dignité et la fierté d’appartenir à un grand pays comme le Bénin. Ce pays de part son histoire ne courbera jamais l’échine devant l’arbitraire et le diktat de l’argent.
    Vous écrivez les plus belles pages de votre vie politiques sans le savoir, l’histoire vous le reconnaîtra, et vous donnez ainsi des exemples de conviction politique et de combativité.
    Les générations futures et montantes reconnaîtront tout votre mérite.

    Longue vie à vous et à votre épouse.

  4. Le vieux Soglo est vraiment à côté de la plaque. Les représentants traditionnels des populations de Tchaourou et de Savé sont allés à Canossa pour demander pardon et s’agenouiller devant Talon pour obtenir la clemence de Talon. Tout cela en mondio vision et toi, tu prétends que c’est grâce à la lutte du peuple. Tu perds le nord et tu continues à rêver d’un retour prochain de ton fils. Il me fait de la peine le vieux Soglo

    • Mon cher, Soglo est plus proche de la vérité que vous. La supplication des dignitaires en est pour très peu dans cette affaire. Talon ne connaît que les rapports de force. Demandez lui ce qu’il a vécu à Aso Rock et vous comprendrez sa décision. Le comble dans tout ceci, c’est le peuple beninois qui en sort honni de sa politique. Quoique étant petit, on était plus respecté de l autre côté de la frontière

  5. Il est vraiment irresponsable cet ancien président. Il n’ a toujours rien compris. Il parle démocratie mais de quoi parle t’on….distribuer l’argent pour se faire élire…pfffff

  6. Pour ma part, je pense comme “SAS qu’il faut avant et après tout se focaliser sur la situation du Bénin et de ses institutions au lieu de tenter de berner tout le monde en personnalisant le débat (c’est la faute de tel ou tel).

    La situation politique, les institutions ont régressées de plusieurs décades. Il faudra du temps pour y remédier et mettre en place les mesures destinées à prévenir les institutions des outrances que viennent de payer cher les populations béninoises.

    Même la situation économique – prétexte de partisan pro-gouvernementaux à toutes ces violences – n’est pas bonne.
    Sachez que dans le nord du Bénin, des petits entrepreneurs artisans se sont pendus (2), accablés d’angoisse et de dettes : un mécanicien et un ébéniste.
    Un sociologue est passé à la radio à Parakou pour tenter de redonner espoir aux jeunes qui seraient tentés de se laisser aller.

  7. Le Bénin a basculé dans un système où tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains d’une seule personne. il s’agit incontestablement d’un recul qui ne trouve sa justification que dans la volonté d’un chef de clan de placer ses intérêt privés au dessus de l’intérêt collectif, du bien vivre et du vivre ensemble.
    Ne sous-estimons pas la gravité de la situation du pays. Tous les indicateurs sont au rouge à part le trompeur taux de croissance qui ne profite qu’aux imposteurs.
    La lutte doit continuer pour récupérer et rénover la démocratie base de tout développement apaisé et apaisant .

    • Quelle sagesse???? Comment expliquez vous que quelles heures après l’annonce de mesures coercitives par le procureur aux ordres contre YAYI BONI, en pleine nuit tout le déploiement policier a disparu par magie????

      Il a répondu aux injonctions du Nigéria qui a clairement menacé. C’est connu.

      Et ce n’est qu’une première étape.

      • Quitte là, papa pim pim

        Toi tu es toujours aux ordres de YAYI et KOUMI KOMI
        Toujours en tain de tromper le peuple et plus peureux que Yayi et Sonagbon tu deviens bon pour Hopital psy
        Non mais y en a ras le bol maintenant. Attention là

      • Sonagnon arrête stp de dire des Beatles. Le Bénin est un État souverain. Le Nigeria va t il frapper le Bénin? Ou bien il viendra enlever Talon du pouvoir. J’espère que tu relis tes posts. C’est simplement la sagesse qui a payé.

  8. Le Président Soglo ne peut pas nous tromper. Lui ne lutte que pour le retour de son fils qui fuit la justice de son pays. La decrispation de la crise ne l’intéresse pas. Il serait prêt à tout pour le retour de son fils même les morts que nous comptons ne lui disent rien. C’est lui qui a poussé Yayi Boni dans l’erreur. Et il serait prêt à pousser d’autres compatriotes à la mort.

    • @Nadine
      Nous luttons tous pour que nos familles aie droit à une justice impartiale. La justice béninoise est actuellement en concubinage avec l’exécutif.
      Dans ces conditions aucun exilé n’a envie de rentrer pour se battre contre l’exécutif en lieu et place de la justice !

  9. Mais de quel restauration de notre démocratie? notre démocratie se porte mieux plusque la démocratie nescafé de votre ami pyromane !!!!

    • Quelle démocratie se porte mieux?
      Le constat est plutôt amer:
      – 3 ans d’accaparement progressif de tous les leviers économiques du pays.
      – 3 ans de violations et remise en cause flagrant des libertés et des droits individuels.
      – Un pouvoir judiciaire désorganisé par des tribunaux d’exception illegaux au regard du droit international, rendant des decisions sans force juridique ( Ajavon, Koutché, Korogoné, Métognon…) et poussant les opposants à l’exil
      – Dés députés _ç___ par le pouvoir exécutif
      -Un président qui renie son serment faisant _____ froidement ses citoyens…

    • En quoi votre démocratie se porte mieux ?
      Le constat est plutôt amer.
      – 3 ans d’accaparement progressif de tous les leviers économiques du pays.
      – 3 ans de violations et remise en cause flagrant des libertés et des droits individuels.
      – Un pouvoir judiciaire désorganisé par des tribunaux d’exception illegaux au regard du droit international, rendant des decisions sans force juridique.
      – Dés députés ____ par le pouvoir exécutif
      -Un roi qui renie son serment faisant ____ froidement ses citoyens…

      • La première étape est franchie, il faudrait la dissolution du ” Parlement de Sang ” , les nouvelles élections législatives inclusives et transparente.
        Le retour de la notre démocratie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom