Facebook, secoué par une affaire de racisme. En effet, le chef de la sécurité personnelle de Mark Zuckerberg, PDG du groupe, a été officiellement suspendu de ses fonctions après qu’il ait été suspecté de racisme et sexisme à l’encontre de l’épouse du milliardaire. Une information plus tard confirmée par le groupe.

Loading...

En effet, ce dernier faisait l’objet d’une enquête interne après qu’il ait été révélé que des propos racistes et sexistes aient été tenus à l’encontre de Priscilla Chan, la femme de Mark Zuckerberg. Aujourd’hui donc, ce dernier a été suspendu de ses fonctions et ce, à titre conservatoire, le temps que la lumière soit faite sur ces accusations et ces révélations. Dans les faits, ce sont deux ex-employés du groupe qui ont révélé cette affaire à l’aide de leurs avocat, qui ont contacté la famille Zuckerberg.

Une enquête a été ouverte

Selon les premières indications, le chef de la sécurité personnelle de Zuckerberg un ancien membre des services secrets américains – en charge par exemple, de la sécurité du président américain – aurait été pris la main dans le sac par plusieurs personnes en train de proférer diverses insultes à l’encontre de sa direction. Aujourd’hui, “les plaintes relatives à des écarts de conduite sur le lieu de travail” ont ainsi été transmises et prises en compte par le PDG du groupe et son épouse et ce, avec le plus grand sérieux.

Priscilla Chan et certains employés, visés

S’il apparaît difficile de savoir avec certitude les propos qui ont été tenus, la famille Zuckerberg a engagé les services d’un avocat afin que ce dernier puisse enquêter sur ces révélations. Outre Priscilla Chan, il apparait également clair que d’autres employés du groupe auraient été visés par les vindictes du chef de la sécurité. Si ce dernier venait à être reconnu coupable, cela pourrait bien le pousser à la démission, si ce n’est au renvoi pur et dur de la part de Mark Zuckerberg.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom