Les ‘’Supers Falcons’’, l’équipe nationale nigériane féminine de football, en compétition pour la Coupe du monde des nations de football féminin, remportait hier, mercredi sa première victoire après une semaine de compétitions. Battues lors du match d’ouverture par la Norvège, les Nigérianes ont su trouver les ressources pour rebondir.

Un exploit individuel…et collectif

Les Super Falcons, rapporte la presse nigériane, auraient douché à froid, le premier jour de compétition une défaite cinglante 3-0, le 08 juin dernier au Stade Auguste-Delaune de Reims. Une défaite qui selon l’attaquante vedette de l’équipe Asisat Oshoala, avait eu le mérite de fouetter l’orgueil des ‘’faucons’’. Ce mercredi donc pour leur second match, dans cette phase de qualification pour les 8ème de finales, les nigérianes avaient donc décidé d’en découdre.

Et les dieux du Stades étaient très certainement de leur côté puisque l’ouverture du score est venue de la Corée avec un but contre son camp de la coréenne Kim Do-yeun, et profitant de la confusion coréenne ,après cette erreur monumentale, Asisat Oshoala, Ballon d’or et le Soulier d’or lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2014, dans une reprise de volée percutante crucifiait la gardienne de but et les espoirs coréens pour une probable qualification ; puisqu’elle avait, elle également, essuyé une défaite face à la France, pays organisateur. 2-0 fut le score final.

La joueuse nigériane de football âgée de 24 ans, trois fois footballeuse africaine de l’année, offrait ainsi sur ce Stade de Grenoble, sa première victoire au Nigéria dans cette compétition sportive. Et peut-être pas la dernière, puisque selon la star de l’équipe ; « je ne suis jamais sous pression, je vais juste sur le terrain et fais mon travail. C’est un jeu à 11 joueurs et je cherche juste à l’apprécier, à m’amuser et à faire ce qu’il faut pour mon équipe. »

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom