Depuis l’arrivée de Donald Trump àla tête de la maison blanche, les relations entre Washington et Téhéran sont devenues exécrables. Sous le mandat de Barack Obama, et avec l’engagement des autres superpuissances mondiales, un accord sur l’épineux dossier du nucléaire iranien avait été trouvé. Cet accord, arraché après d’intenses négociations avait suscité beaucoup d’espoirs au sein de la communauté internationale.

Mais voilà, l’élection de Donald Trump en 2016 est venue changer la donne. Dès sa prise de fonction, le magnat de l’immobilier a désengagé son pays de l’accord sur le nucléaire iranien. Trump en a profité pour demander aux autres pays signataires de l’accord de se retirer car il estimait que l’Iran n’était pas franc et que la République Islamique s’employait à semer des troubles dans la zone du Moyen-Orient. Dès lors, les Etats-Unis ont instauré une somme de sanctions contre Téhéran.

L’accord sur le nucléaire iranien vit-il ses derniers instants?

On a assisté à une escalade de tension il y a quelques mois, lorsque le président américain avait décidé d’envoyer un détachement militaire dans la zone du moyen-orient pour protéger les intérêts américains contre les “actions” de l’Iran. Ce dimanche 07 juillet, l’Iran a annoncé qu’il allait commencer à enrichir de l’uranium à un niveau prohibé par l’accord sur son programme nucléaire conclu en 2015. Les autorités iraniennes ont ainsi annoncé que le pays va reprendre l’enrichissement de l’uranium à un degré de 3,67%. L’Iran s’est justifié de la reprise du programme d’enrichissement de l’uranium par le fait que les pays qui ont signé l’accord sur le nucléaire n’ont pas respecté leurs engagements. Les pays membres du conseil de sécurité de l’ONU ont dans leur ensemble, condamné cette action de l’Iran.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom